Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GAÏA Info Plus…

GAÏA Info Plus…

Livres, films, articles sur la nature et la santé. Books, Movies and Articles on Nature and Health. Saving The PLanet One Household at a Time/Sauvons la Terre un Foyer à la Fois!


Join Us

Publié par Gilles Morand sur 4 Mai 2020, 04:42am

Join Us

VÉRITABLE PREUVE DE RECHERCHE

DR. BRUCE MILLER, D.D.S. C.N.S.

 

QUAND LA RECHERCHE EST RÉELLEMENT DE LA RECHERCHE

Certaines compagnies prétendent avoir fait de la recherche sur leur produit, mais lorsque les preuves sont examinées de près, on découvre qu’il s’agit d’une étude menée sur deux personnes pendant trois jours. Si les résultats sont publiés, ils se retrouvent dans des magazines non reconnus par la communauté scientifique. Des études adéquate devraient être menées sur un échantillonnage suffisant de personnes pendant une période assez longue pour que les données soient pertinentes, étroitement contrôlées et présentées lors d’une réunion de scientifiques reconnus ou publiées dans un journal scientifique de renom.

RÉVISION PAR DES PAIRS

Étant donné qu’ils ont une très grande influence, les scientifiques et les journaux médicaux ont une responsabilité énorme. Tous les articles doivent être aussi précis que la science moderne le permet. Les méthodes utilisées dans les études cliniques et les analyses de statistiques des résultats doivent être à la page. La vie des gens et le futur de la nutrition et de la science médicale en dépendent.

La précision est assurée par un procédé nommé révision par les pairs. Cette méthode distingue les journaux scientifiques professionnels des autres publications. Ça signifie que les experts (pairs) sur le sujet en question revoient tout le matériel soumis. Les journaux qui utilisent cette méthode pour examiner minutieusement les articles soumis sont nommés revues à comité de lecture anonyme. La plupart de ces revues figurent dans Index Medicus publié par le National Library of Medicine.

 

FONCTIONNEMENT DE LA RÉVISION PAR DES PAIRS

La plupart des revues possèdent des ressources substantielles pour rejeter les mauvais articles et choisir le meilleur matériel soumis. Elles retiennent en dossiers les noms des plus grands experts dans diverses disciplines scientifiques qui les guident dans la révision et la sélection des articles.

Ces conseillers de révision sont extrêmement qualifés dans leur domaine respectif. Par exemple, un conseiller pour un article sur la nutrition doit être membre de la American Society for Clinical Nutrition et être reconnu comme un expert en recherche sur la nutrition. Chaque conseiller doit avoir des accomplissements à son dossier qui prouvent ses compétences à évaluer la recherche menée par d’autres.

MÉTHODE 

Voici les étapes à suivre

Je fais de la recherche, rédige l’étude et l’envoie au journal. Les rédacteurs en chef internes sont tous membres de ma profession et ils peuvent rejeter l’article à ce point-ci. S’ils pensent qu’il s’agit d’un bon article, ce dernier sera envoyé aux pairs qui en feront la révision. S’il passe cette étape et est accepté pour publication, l’étude doit faire l’objet d’un autre test approfondi. N’importe qui d’autre dans mon domaine devrait être en mesure de reprendre l’étude et obtenir les mêmes résultats. Certains professionnels qui n’aiment pas faire de la recherche originale se font un plaisir de dépecer la recherche des autres. De cette façon, leur nom est mentionné dans la revue. Et, finalement, la recherche est acceptée de façon générale.
SEULEMENT LA MEILLEURE QUALITÉ

Pour vous prouver comment il est difficile de faire publier un article, prenons par exemple le Journal of the American Medical Association (JAMA).

En un an, JAMA a reçu 3,446 articles selon un de ses récents éditoriaux.

Les articles ont été divisés en 27 catégories et envoyés à un des rédacteurs en chef du journal. À cette étape, 54% des manuscrits ont été rejetés. Les autres 46% ont été envoyés au comité de révision. La plupart ont été filtrés par deux pairs, certains par quatre ou plus avant qu’une décision soit prise. Seulement 18% des manuscrits soumis ont été acceptés pour publication. Ce travail a été accompli par un total de 1,575 pairs du panel de 4,500 membres de JAMA.

Une fois publié, l’article est ouvert aux critiques de la communauté scientifique.

Toutes les revues à comité de lecture anonyme utilisent des méthodes semblables pour filtrer les manuscrits. C’est donc un très grand honneur pour un auteur d’avoir un article publié dans une de ces revues.

Shaklee Corporation est la seule compagnie nutritionnelle dont les articles de son personnel scientifique (au sujet des produits qu’elle vend) sont régulièrement acceptés pour publication par ces prestigieuses revues médicales. Comme je l’ai mentionné plus tôt, au cours des dix dernières années, plus de 90 extraits de recherche et article ont été publiés dans les journaux scientifiques du monde entier. Plus de 150 millions de dollars ont été affectés à assurer que les produits soient bien absorbés.

Cette recherche valide acceptée pour publication dans les journaux scientifiques prestigieux est la principale raison pour laquelle j’appuie les produits nutritifs de Shaklee qui a fait des suppléments une science vérifiable et responsable.

UN HOMME POUR TOUTES LES RAISONS…

DR FORREST C. SHAKLEE, PÈRE

UN PIONNIER DANS SON DOMAINE

 

  • Pionnier des suppléments alimentaires, 1915
  • Un des premiers médecins volants d’Amérique
  • Co-fondateur, avec ses deux fils, de Shaklee Corporation, 1956
  • A reçu le premier doctorat du Palmer Institute, 1915
  • A reçu son doctorat en naturopathie et en divinité, 1933
  • Professeur au California Chiropractic College, 1935-36
  • Nommé docteur en philosophie par le Commonwealth University of Los Angeles en 1951 pour ses écrits sur la « Pensée constructive »
  •  Un homme unique avec un héritage qui survivra dans le cœur de ceux qu’il connaissait. Son credo : «Ce que tu penses, tu fais. Ce que tu penses, tu es. »
  • A incorporé la « Règle d’Or » à sa charte corporative
  • Nommé dans Who’s Who in the West, Who’s Who in America, Who’s Who in the World et International Register of Profiles

 

PENSÉE CONSTRUCTIVE SUR LA NUTRITION

 

Par FORREST C. SHAKLEE

N.D., D.C., Ph.D.

 

Quel est le rôle réel de la nutrition sur la santé et la maladie?

 

La réponse à cette question est vitale, mais le public américain se perd dans le marasme d’allégations conflictuelles et de contre-allégations. Où peuvent-ils se tourner? Leur vie dépend du bon choix!

 

Puis-je leur suggérer de se tourner vers eux-mêmes?

 

Oui – vers eux-mêmes – et leur capacité de penser logiquement qui est inhérente à tous les êtres humains!

 

Ce n’est pas difficile. Les personnes soucieuses de leur santé trouveront plus facile de comprendre le rôle que joue la nutrition pour la santé et la maladie si elles considèrent que le corps possède une accumulation d’unités de vie individuelles. La vie telle que nous la connaissons n’est pas l’expression d’un centre de vie isolé. Elle est l’expression de milliards de cellules vivantes.

 

Chaque cellule de votre corps est une unité complète en soi. Elle vit, respire, accomplit ses tâches et a sa propre existence dans son propre environnement. Si nous modifions son environnement, nous modifions sa vie… et la santé et la maladie sont aussi simples que ça!  

 

La santé nutritionnelle n’est pas compliquée car elle est aussi naturelle que la nature même. Dans un environnement naturel, une cellule vit et fonctionne de façon naturelle. C’est seulement lorsque son environnement devient non naturel que le fonctionnement cellulaire sera modifié. Comment un environnement si peu naturel prend-il vie? Soit par l’introduction de substances étrangères ou par le manque de substances naturelles. Ou les deux.

 

Bien sûr, l’introduction d’une substance étrangère peut aussi modifier une substance naturelle et la rendre inapte à l’absorption cellulaire. Nous savons qu’il s’agit là d’une circonstance commune. Pensez aux milliers d’additifs alimentaires présentement utilisés pour la conservation. La récente enquête du Congrès Américain sur cette situation malheureuse a révélé que des centaines de substances chimiques connues pour être néfastes, sont ajoutées à nos aliments et aucune action n’a été entreprise par la Food and Drug Administration pour interdire leur emploi.

 

Ces substances chimiques qui « marinent » et « embaument » les cellules de nos aliments ont-elles un effet semblable sur les cellules de notre corps?

 

Pensez à la vie d’une seule cellule et souvenez-vous que l’accumulation de vie dans les cellules qui forment votre corps réflète la vie de cette petite cellule. Une cellule est une unité de vie indépendante. Elle possède un centre de vie, un centre d’intelligence, une structure physique définie et elle exécute sa fonction spécifique au meilleur de sa capacité. L’environnement peut modifier ses capacités physiques, mais jamais son influence héréditaire. Elle continuera d’essayer.

 

Je veux dire par là que l’intelligence de la cellule dirige toujours cette dernière dans la voie prévue par la nature. Elle essaie de reproduire une cellule identique dont la fonction est la même. Elle fonctionne en harmonie avec les autres cellules, mais ne perd jamais sa propre individualité. En bref, la cellule fait exactement ce que votre corps fait – ingérer les aliments et excréter les déchets. Sa force et sa vitalité dépendent des valeurs nutritionnelles de son approvisionnement alimentaire. Sans un approvisionnement nutritionnel normal, elle s’affaiblit et meurt. 

 

Il y a plusieurs types de cellules différentes dans le corps humain et chacune exige son propre type de nutrition sous forme de protéines, gras, glucides, vitamines et minéraux. Chacune de ces catégories peut être divisée en sous-catégories. Les protéines, par exemple, comprennent 20 acides aminés différents connus comme les « éléments essentiels de la nature. » Chaque type de cellule requiert une combinaison différente d’acides aminés sous forme non modifiée, tout comme les différentes parties d’une maison exigent différents types de matériaux de construction. La même illustration s’applique à l’emploi des vitamines et des minéraux.

 

L’intelligence de la cellule sélectionne le type et la quantité de chaque matériel de construction dont elle a besoin. Elle sait comment et quoi choisir.

 

Est-ce qu’un seul homme ou groupe d’hommes est aussi intelligent que ça? Je réponds non – toute personne soucieuse de sa santé ne devrait jamais faire l’erreur de tenter de dicter quoi faire aux cellules de son corps. Je veux dire que nous ne devrions jamais « prescrire » une vitamine spécifique ou une autre substance alimentaire, mais nous devrions procurer à notre corps tous les éléments nutritionnels nécessaires et laisser le bon soin aux cellules de faire le choix. Elles suivent les dictats de la Nature! Nous ne pouvons pas diriger – nous ne sommes tout simplement pas suffisamment intelligents!

 

La nature des aliments ordinaires des humains a été tellement modifiée par le biais de raffinage et méthodes de préparation que la structure physique et la fonction de leurs cellules ont été affaiblies. C’est un fait que nous savons. Comment corriger une telle situation? Certainement pas en « prescrivant » certains éléments nutritionnels. Il s’agit là de pur égotisme. Au lieu de cela, les humains devraient sélectionner leurs suppléments nutritionnels dans le but d’approvisionner leurs cellules avec tous les éléments nutritionnels et laisser la Nature faire ses propres choix. Elle sait comment. Pas nous!

 

En faisant de la sorte, nous ne pourrons jamais dérégler l’équilibre que la Nature essaie de maintenir – l’équilibre si vital à la santé. Et lorsque nous choisissons nos suppléments, prenons-les dans leur état naturel. Aucune substance synthétique ne fera l’affaire!

 

Voilà la pensée constructive sur la nutrition.

 

« Nous sommes trompés par les chimistes qui nous offrent des substances synthétiques inorganiques possédant le même lien moléculaire que la forme vivante des aliments et ils appellent cela des vitamines!

 

Que se produit-il dans votre corps lorsque vous ingérez cette substance inorganique?

 

Premièrement, la science nous dit que nos enzymes corporelles ne peuvent pas décomposer les substances inorganiques. Votre corps forme un stimulus toxique. 

 

Il part alors en guerre contre cette toxine, causant un déferlement des hormones, anticorps et enzymes entreposés dans votre corps. Vous vous sentez alors dans un état second comme si vous aviez une substance illicite.

 

« Vous ne nourrissez pas une cellule, mais vous combattez plutôt la guerre contre une toxine. Vous n’acquérez pas la santé. »

 

Dr Forrest C. Shaklee, père

 

LE DR SHAKLEE PARLE DES FAITS SIMPLES DE LA NUTRITION

 

Le maintien d’un équilibre normal entre les cellules de nos tissus est de la plus grande importance. Il n’y a PAS de substitut à la nutrition. Vous fournissez les éléments nutritionnels nécessaire ou pas. Si vous ne fournissez pas à votre corps les substances vitales, les cellules de vos tissus s’affaiblissent et meurent, car les carences nutritionnelles co-existantes dérobent la vitalité du corps.

 

Pourquoi les étudiants en nutrition prennent-il tellement de temps à expliquer ces faits simples? Est-ce parce qu’ils essaient de comprendre le méconnaissable? N’est-il pas nécessaire pour nous de savoir que la Nature procure cette mystérieuse substance? Le plan nutritionnel de la Nature est supérieur à n’importe quel plan concocté par l’être humain, alors acceptons-le tel quel, car nous ne pouvons pas vivre sans lui.

 

De toute évidence, le maintien d’un équilibre nutritionnel dépend de la qualité des aliments que nous mangeons, de l’air que nous respirons et de l’eau que nous buvons; nous ne pouvons pas vivre sans aucun de ces trois éléments. Le raisonnement actuel de tous les scientifiques nutritionnels et des biologistes est fondé sur ces faits.

 

Vous, en tant que distributeur Shaklee, devez comprendre le véritable lien entre les éléments de base de la nutrition et la réaction biologique de la supplémentation nutritionnelle. Il n’y a rien de mystérieux à propos des suppléments nutritionnels Shaklee. Chaque comprimé contient les mêmes éléments de base que ceux qui se trouvent dans les créations nutritionnelles de la Nature. Vous offrez à vos clients un plan pour assurer un approvisionnement adéquat des éléments nutritionnels que leur corps doit posséder pour demeurer vitalement fort. Si une personne ne peut pas vivre sans vitamines et minéraux, pourquoi prendre le risque d’un approvisionnement trop faible? Personne ne souhaite être juste à moitié vivant.

 

Malheureusement, trop de gens souffrent de carence en vitamines. Ils savent qu’ils manquent de vitalité, mais comme l’a bien dit une dame, « Je ne sais pas quelle vitamine prendre – c’est tellement compliqué. » Mais ça n’a besoin de l’être. La supplémentation nutritionnelle de Shaklee a éliminé les complications. La Vita-Lea procure toutes les vitamines et minéraux reconnus comme étant essentiels.

 

Comment la Nature utilise-t-elle les éléments vitaux de la Vita-Lea? Exactement de la même façon qu’elle utilise les éléments fournis par un régime alimentaire ordinaire. La seule différence réside dans le contrôle de la qualité et de la quantité. La supplémentation assure un approvisionnement suffisant lorsque le alimentaire est déficient.

 

Les distributeurs Shaklee devraient vendre nos suppléments alimentaires pour aucune autre raison que celles mentionnées ci-dessus. Ils sont aussi naturels que les aliments et toute autre partie du régime alimentaire. N’essayez pas de dire quoi faire à la Nature.  Votre tâche consiste à procurer au corps les matériaux de construction essentiels. Oubliez la maladie et commencez à penser au renforcement des tissus et à la vitalité. 

PENSÉE CONSTRUCTIVE SUR LA NUTRITION

 

Par FORREST C. SHAKLEE

N.D., D.C., Ph.D.

 

Quel est le rôle réel de la nutrition sur la santé et les maladies?

 

La réponse à cette question est vitale, mais le public américain se perd dans le marasme d’allégations conflictuelles et de contre-allégations. Où peuvent-ils se tourner? Leur vie dépend du bon choix!

 

Puis-je leur suggérer de se tourner vers eux-mêmes?

 

Oui – vers eux-mêmes – pour la capacité de penser logiquement qui est inhérente à tous les êtres humains!

 

Ce n’est pas difficile. Les personnes soucieuses de leur santé trouveront plus facile de comprendre le rôle de la nutrition pour la santé et la maladie si elles considèrent que le corps possède une accumulation d’unités de vie individuelles. La vie telle que nous la connaissons n’est pas l’expression d’un centre de vie isolé. Elle est l’expression de milliards de cellules vivantes.

 

Voici ce qu’est le principe du levier

 

     Ce principe, peut, si on le présente grossièrement, se résumer à dire que plus vous recrutez de personnes, qui acceptent de vendre votre produit à d’autres personnes qui acceptent, elles aussi, de procéder de la même façon, plus vous vous enrichissez.

 

     Supposons, qu’à titre individuel, vous achetez jusqu’à 100 $ d’un produit par mois, ce qui semble, selon le produit, être bien peu d’argent, compte tenu du total des dépenses qu’un salarié à revenus moyen peut faire dans un mois. Il est certain que vous n’êtes pas seul dans cette situation.

 

C’est pourquoi, si un jour, vous décidez de vendre ce produit à ceux qui s’y intéressent autant que vous et qui acceptent, à leur tour, de recruter d’autres acheteurs éventuels, dans les mêmes conditions, vous aurez formé un réseau qui servira de levier pour vos affaires comme pour celles des personnes qui collaborent avec vous. Voici un exemple plus précis: Si vous recrutez six personnes qui, elles, recrutent, à leur tour, six autres personnes, qui recrutent six autres personnes, etc., au bout d’un an, vous aurez accumulé, à temps partiel, un revenu de près de 100 000 $ et vous superviserez un réseau de près de 1 000 collaborateurs qui vendront, chacun, jusqu’à 100 $ par mois. Voilà le principe du levier. C’est un principe basé sur l’entraide et la coopération que je désignerais comme de la collaboration altruiste. LE TOUT PEUT VRAIMENT SE FAIRE SUR INTERNET

Pourquoi s’engager?

 

     Il faut penser et agir écologiquement. Il faut penser “vert”.

Puisqu’on ne peut plus se fier uniquement à nos gouvernements pour créer de l’emploi, nous devons savoir comment faire. À ce sujet, il existe une abondance de renseignements dans les bibliothèques. Ne faites pas que rêver à votre entreprise, fondez-la. Ne laissez pas le hasard décider comme s’il s’agissait d’une loterie. Dans les jeux de hasard, on a une chance sur 55 millions de remporter le gros lot. C’est insensé. Pourquoi le gouvernement place-t-il les machines à sous dans des quartiers défavorisés?  C’est parce que ce sont les pauvres des quartiers défavorisés qui sont les plus intéressés à jouer  à ces jeux.  C’est aussi, parce qu’ils espèrent améliorer leurs sorts, mais ils deviennent des joueurs pathologiques. Ils mordent donc facilement à l’hameçon du jeu. Les personnes âgées ne font pas exception à cet engouement pour ces machines à sous. En effet, pour se sortir de la misère, des machines à sous sont pour eux un moyen facile et efficace. Malheureusement, ils se leurrent et deviennent rapidement des joueurs compulsifs et maladifs. La solution rationnelle est la commercialisation par réseaux!  Le marketing de réseaux est une solution financière moderne et facilement réalisable à qui s’en donne la peine. Grande sera votre joie, et vous éprouverez beaucoup de satisfaction,  j’en suis convaincu, si vous en y jetez les bases. Les célibataires comme les familles monoparentales ou reconstituées, toujours en nombre croissant, sont très souvent attirés  par cette forme d’entreprise, principalement pour arrondir les fins de mois, et surtout parce qu’elles permettent de recevoir des revenus supplémentaires. Ce qui est sécurisant. D’autres s’y intéressent pour acquérir plus de temps libre avec la famille et pour profiter plus de la vie et de leur liberté.

 

 

     Cependant, faites en sorte que votre future entreprise soit écologique. La Terre est vie, et elle réagit aux affronts qui lui sont faits par des cataclysmes naturels tels que les ouragans, les tornades, les inondations, les éruptions volcaniques, ainsi que les tremblements de terre. Elle se remet en équilibre de cette façon, par le magma souterrain: Pensez aux événements récents en Asie du Sud-Est.     Nous sommes à la merci des éléments. Par nos gestes quotidiens, nous participons tous, non sans moyens d’action positifs, à l’équilibre de l’écologie mondiale. C’est un fait  que l’appât du gain semble le plus répandu sur la planète. Réussir et devenir de plus en plus riche est le modus operandi d’une poignée d’individus issus de pays riches, qui profitent du système de la libre entreprise. Une bonne majorité de capitalistes ne tiennent pas compte de l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Ils s’en moquent royalement: <<Attention! Nous travaillons dur pour atteindre le succès,>> rétorquent-ils, si vous leur en faites la remarque. Oui, mais leurs enfants subiront les conséquences d’une détériorisation de l’environnement. Quel en sera le prix? Ce sera l’augmentation des maladies, des virus, et la mort à brève échéance pour bien des gens. Les gens irresponsables en ce domaine doivent être sévèrement punis par les gouvernements. En effet, c’est aux politiciens que revient la tâche de réprimander ces actions, par des lois et des compensations financières plus élevées. Qui sait? La prison servira, peut-être, comme cela a quelques fois été le cas, à assurer l’harmonie des écosystèmes! Les compagnies polluantes devraient être responsables et réparer leurs dégâts. Évidemment, quelques multinationales manifestent un certain intérêt écologique. Cependant, ceux qui envisagent de fonder une entreprise, fonctionnant par réseaux, doivent constamment avoir à l’esprit que l’utilisation constante de l’automobile pollue l’environnement. Il faut penser <<vert>>.  Maintenant tout peut se faire par l’intermédiaire du réseau Internet. L’implication de chacun, la persévérance dans l’action et l’honnêteté sont les trois clés du succès de toute entreprise personnelle ou d’équipe. Vouloir, c’est pouvoir! Pour réussir, il faut se motiver. Au lieu de s’en laver les mains, évoluons. Trouvons chacun, à la maison, au travail des moyens de ne pas polluer. Agissons écologiquement, je ne le dirai jamais assez: L’écologie commence à la maison!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents