Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GAÏA Info Plus…

GAÏA Info Plus…

Livres, films, articles sur la nature et la santé. Books, Movies and Articles on Nature and Health. Saving The PLanet One Household at a Time/Sauvons la Terre un Foyer à la Fois!


Nirmaya-kaya

Publié par Gilles Morand sur 10 Septembre 2019, 10:30am

C’est l’état de l’esprit connu sous le nom de « Sambhoga-Kãya ». Dans cet état, vous faites l’expérience, avec une insupportable intensité, de la Vacuité et de la Clarté inséparables — la Vacuité claire par nature et la Clarté inséparable de la Vacuité — un état de la conscience primordiale ou non modifiée, qui est l’Adi-Kãya. Et la puissance de cela, brillant sans obstacle, irradiant dans toutes les directions, c’est le Nirmana-Kãya.

Ceci se réfère aux Enseignements fondamentaux de la Sagesse du Bardo Thödol. Dans tous les systèmes tibétains de yoga, la réalisation de la Vacuité représente le but ultime.  Le réaliser, c’est atteindre le Darma-kãya inconditionnel, ou le « Divin Corps de Vérité », l’état primordial de l’incréé, de la Toute-Conscience supra-mondaine. Le Darma-kãya est le plus élevé des trois corps de Bouddha et de tous les Bouddhas et les êtres qui ont atteint l’éveil parfait. Les deux autres corps sont le Sambhoga-Kãya ou « Divin Corps Parfaitement Doué » et le Nirmana-Kãya ou « Divin Corps d’Incarnation ». L’Adi-Kãya est le synonyme du Darma-kãya. Le Darma-kãya est primordial, la Sagesse Essentielle dénuée de forme ; c’est l’expérience véritable affranchie de toute erreur ou de tout obscurcissement inhérent ou accidentel. Il inclut le Nirvãna et le Sangsãra, qui sont des polarités de la conscience, mais qui sont identiques dans le pur royaume de la conscience. Le Sambhoga-Kãya représente, en tant que cinq Dhyãnĩ Bouddhas, la Sagesse Réfléchie ou Modifiée ; et le Nirmana-Kãya représente en tant que Bouddhas humains, la Sagesse Pratique ou Incarnée. Tous les éveillés nés dans ce monde, ou dans n’importe quel autre, en pleine conscience, œuvrant pour l’amélioration de leurs semblables, sont dits être des incarnations du Nirmana-Kãya. Le Lama Kazi Dawa-Samdup, le traducteur du Bardo-Thödol, soutient que l’Adi-Bouddha et toutes les divinités associées au Darma-kãya ne doivent pas être regardés comme des divinités personnelles, mais comme des personnifications de forces, lois ou influences primordiales et universelles. « Dans le panorama sans limites de l’univers existant et visible, quelles que soient les formes qui apparaissent, quels que soient les sons qui vibrent, quelles que soient les radiations qui l’illuminent, ou quoi que la conscience connaisse, tout est le jeu (play) ou la manifestation du Tri-Kãya : le Triple principe de la cause de toutes les causes, la Trinité primordiale. Pénétrant toute chose, baignant toute chose, cette intelligence est l’Essence de l’esprit. C’est incréé, impersonnel, existant par soi, immatériel et indestructible ». Le Tri-Kãya est la trinité ésotérique et correspond à la trinité exotérique du Bouddha, des Écritures et de la Communauté (ou de votre propre divinité, de ce manuel et de vos compagnons).  (NdA)

 

Lire ce livre pour en savoir plus :

http://www.ebookpulp.com/content/2012-le-secret-tout-va-sarranger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents