Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

Johfra Bosschart

Galerie d'Images-Johfra Bosschart

Johfra Bosschart (né à Rotterdam le 15 Décembre et mort le 6 Novembre à Fleurac), est un artiste hollandais moderniste, dont l’œuvre est pleine de valeurs ésotériques. Il est l’auteur des douze peintures en relation avec les douze signes du zodiaque. Son art pictural est connu partout dans le monde. La beauté, la couleur, le style, la signification des symboles abordés dans ses peintures sont totalement ésotériques, ce qui rend possible de comparer l’artiste aux grands peintres classiques.

Il est reconnu dans le monde entier, comme le plus célèbre peintre ésotérique, auteur des peintures du zodiaque, et son succès dans l’art pictural est fondé sur la réunion des trois sources, tout comme l’auteur lui–même l’avoue dans son journal intime : "Le surréalisme ayant comme origine les études de pshychologie, religion, Bible, astrologie, Antiquité, magie, théurgie, mytthologie et ocultisme."

Le nom, avec lequel il signait ses oeuvres, est une concentration des trois noms principaux : JOHannes, FRAnciscus et Bosshart. Après une longue souffrance, il meurt à presque 79 ans, le 6 Novembre 1998, en France. Sa carrière s’étend sur plus de 60 ans pendant lesquels il a peint un grand nombre de tableaux à l'huile, des aquarelles et des collages...

À cette époque-là, son œuvre n’a pas été appréciée à sa véritable valeur, parce que durant sa vie, beaucoup de critiques d’art ont été sceptiques envers le modernisme libre de ses œuvres. Alors, beaucoup des ses œuvres ont été rejetées, n’ont pas été reçues aux vernissages des salons nationaux et internationaux et le petit nombre de musées qui ont accepté ses oeuvres, se sont réjouis d’un grand succès. Malgré le refus de certaines institutions de culture, il a continué à créer de très belles œuvres, extraordinaires. Les événements importants de sa vie ont été notés par l’auteur lui-même dans son journal intime, publié sous le nom de "Symphonie fantastique (1998)", quelques jours seulement avant sa mort, dans lequel le peintre disait : "Il y a tant de personnes qui ont voulu me déprécier et me montrer du doigt. Un écrivain, qui a fait une biographie excellente sur moi, a écrit dans son livre que "j'étais un professeur gnostique qui voulait récupérer et convaincre des étudiants à travers ma peinture". Je souhaiterais juste clarifier les choses. Qui me connaît mieux que moi-même ?"

Les détails qui se trouvent dans les peintures représentant les douze signes du zodiaque sont, pour la Conscience, comme un baume de Sagesse, un Art Supérieur, une Mystique Transcendentale, une Science de la Dialectique de l’Être et de la Philosophie Hermétique.

En ce qui concerne le zodiaque, le Dr. Samael Aun Weor nous dit :
"L’Étudiant Gnostique sait déjà que la première chose nécessaire à faire est de se révolutionner contre l’influence du zodiaque. Le corps humain est un Zodiaque Vivant et, dans chacune des douze constellations, c‘est la Conscience qui dort profondément. Nous avons besoin besoin d’éveiller notre Conscience pour faire briller et étinceler chacune des parties de notre propre microcosme zodiacal.".

On peut interpréter les symboles retrouvés dans les peintures de Johfra Bosschart par la sagesse présentée dans les œuvres du Maître Samael Aun Weor et par une didactique précise et claire. De nos jours, ces symboles continuent à toucher les Consciences de nombreuses personnes à la recherche de la Lumière et de la Vérité.

Les sources esotériques qui se retrouvent dans ses peintures remontent à l’Institution rosicrucienne moderne "Lectorium Rosicrucianum" dont l'institution a pour nom "L’école Internationale de la Rose-Croix d'Or" (School of the Golden Rosycross) et dont il est devenu un disciple pendant les années 70, dans la ville hollandaise de Haarlem. Les fragments philosophiques gnostiques conservés dans l'institution rosicrucienne ont permis à Bosschart de créer des peintures avec davantage de symboles gnostiques, profondément ésotériques.

Les séries zodiacales ont été peintes après plusieurs méditations, tout comme Johfra l'écrivait, lui-même, dans le livre "Les signes du Zodiaque" (1981) : "Lorsque j’ai été chargé par la maison de production Verkerke, en 1973, de peindre les affiches avec les douzes signes du zodiaque, j’ai su qu’il aurait été inutile d’ajouter le même style qui se trouvait dans les peintures antérieures, de sorte que j’ai décidé de peindre ces affiches d’une manière plus élevée, la plus élevée possible, à l’aide de courtes méditations et contemplations sur les figures principales, qui restaient le point principal sur lequel je devais me concentrer. Les multiples symboles liés à un signe particulier du zodiaque se sont harmonisés en une composition unique, qui a offert à chaque scène zodiacale, plus de profondeur ; celles-ci offrent à celui qui regarde plusieurs possibilités de faire de libres associations..."

Trois systèmes ésotériques principaux ont marqué et inspiré la création de la série zodiacale de Johfra, il s’agit du Néoplatonisme, de l’Hérmetisme et de la Kabbale Hébraïque.

Voici les œuvres principales de Johfra Bosschart (cliquez sur les titres pour voir les images ci-jointes) :

SÉRIE LES CONTES DE FÉES (1981-1994):

DERNIER TRAVAIL ENTIÈREMENT PEINT (1998):

Retour au Pays (1998)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article