Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

2012 annee fatidique? Plus surement 2014 ou 2015

2012 Année fatidique ? Plus sûrement 2014 ou 2015 !

Nous sommes tous superstitieux et cette prédiction de fin des temps attribuée à la fin du calendrier Maya et prévue pour le mois de Décembre de cette année hante tous les esprits, en toute chose il faut raison garder et ne point se hâter d’émettre un jugement trop rapide, or c’est comme si une majorité d’individus était convaincu que quelque chose de terrible doit bientôt se produire et qu’une catastrophe doit justement survenir d’ici à peine qq mois, je souhaiterais par ce modeste article contredire ce pessimisme extrême (en plus c’est un pessimiste qui s’exprime) et apporter 2 correctifs majeurs à cette croyance apocalyptique pour la fin 2012 ;

- même si cette année risque d’être encore plus mouvementée que la précédente, elle n’est pas encore celle du grand chambardement tant redouté, lequel ne devrait pas survenir avant 2014,

- ce qui surviendra vers 2014 ou 2015 ne sera pas la fin du monde ni la fin des temps mais constituera un bouleversement majeur, une rupture d’époque ou un changement historique, ce qui est déjà beaucoup.

 

1) Pourquoi faut il attendre 2014 ou 2015 pour assister à un changement fatidique ?

Au risque de passer pour superstitieux (ce que nous sommes tous) je me reporte à une simple observation empirique de la marche de notre civilisation depuis plusieurs siècles, sans remonter jusqu’à Charlemagne (Philippe Auguste suffira) et en observant les clivages majeurs dans l’histoire de l’occident depuis le Moyen Age, une constatation apparait évidente, le siècle historique ne correspond pas au siècle calendaire, presqu’à chaque fois le siècle historique démarre en l’an 14 ou 15 du siècle calendaire, la démonstration est faite à l’aide des événements principaux des 2 plus vieilles nations de l’occident chrétien, la France et l’Angleterre :

- 1214 Bouvines qui voit la victoire de Philippe Auguste face à ses adversaires coalisés, cette bataille décisive marque la consécration de la France comme véritable puissance politique qui s’imposera de plus en plus jusqu’à devenir le plus puissant Royaume

- 1215 la Grande Charte et le début du « système anglais » où le Roi est mis partiellement en tutelle par ses sujets

- 1314 chute des Templiers et exécution de Jacques de Molay voulue par Philippe le Bel, lequel décède la même année, beaucoup voient en cette action brutale une faute majeure, la malédiction du Grand maître de l’Ordre aurait continué à jouer un rôle funeste sur l’histoire de notre pays

- 1314 l’Angleterre perd l’Ecosse suite à la bataille de Bannockburn

- 1415 Azincourt, défaite française aussi brutale qu’imprévue face au souverain anglais qui s’intronisera (provisoirement) comme régent de France

- 1514 traité d’alliance entre la France et l’Angleterre, fin des affrontements directs

- 1515 avènement de François 1er, victoire de Marignan, début de la Renaissance (et de la Réforme)

- 1614 Etats généraux (déjà), avènement de Louis XIII (Henri IV fut assassiné en 1610) et affranchissement de la tutelle de l’Espagne, début du grand Siècle

- 1614 dissolution du parlement stérile par Jacques 1er Stuart, renforcement de l’autoritarisme allant amener la Grande révolution anglaise

- 1714 avènement de George 1er d’Angleterre ; fin des Stuart et début du règne des Hanovre, suprématie anglaise

- 1715 mort de Louis XIV, fin du grand Siècle, début du déclin français sous l’emprise des « Lumières »

- 1814 et 1815, congrès de Vienne et totale réorganisation de l’Europe après la double défaite de Napoléon (campagne de France en 1814 et Waterloo en 1815), consécration absolue de la puissance anglaise

- 1914 début de la 1ère guerre mondiale, fin de l’hégémonie européenne, déclin de l’empire Britannique

 

Maintenant faites la comparaison en prenant 1200, 1300, 1400 jusqu’à 1900 et 2000, vous pouvez aussi vous amuser en prenant 1212, 1312 jusqu’à 1912, je doute qu’il y ait grand-chose à en dire, d’où cette constatation entièrement due à la simple observation : le siècle historique ne démarre pas en l’an 0 ou 1 du siècle calendaire mais à chaque fois et c’est ce que l’expérience démontre, en l’an 14 ou 15 !

Voila qui laisse donc encore 2 ans de répit (ou de suspens) ..

 

2) Que doit il advenir de majeur en 2014 (ou encore en 2015) ?

L’observation des 2 derniers siècles historiques est absolument confondante, le XIX siècle de 1814 à 1914 fut celui de la consécration de la puissance européenne dans tous les domaines, le XX siècle de 1914 à (hypothèse) 2014 aura été celui du déclin de l’Europe, doit on supposer que 2014 devrait correspondre à l’écroulement définitif de la puissance européenne ?

On peut le craindre, si l’on dresse un petit inventaire des nuages noirs qui s’amoncellent sur ce qui fut durant des siècles la pointe de l’occident chrétien :

a) crise économique majeure, crise financière (Dollar et Euro), crise de compétitivité de l’Europe et crise des institutions européennes

b) restriction continuelle des libertés et mise en place progressive d’une forme de dictature qui ne dit pas son nom

c) menace de conflit militaire d’envergure au Proche orient avec risque d’extension mondiale

 

En fait ces 3 éléments sont liés, ils procèdent quasi d’un enchainement logique ;

sur le a) cela ne date pas d’hier et procède d’un très vieux mal, le caractère fictif de la valeur du Dollar qui repose sur la force de persuasion de l’arsenal militaire américain, c’est le problème majeur duquel les autres procèdent, jusqu’où l’imposture d’une fausse monnaie peut elle tenir ? La crise de l’Euro est un dommage collatéral, même mal « ficelée » cette devise est incomparablement plus crédible que le Dollar qui tente justement de dévier les attaques dont il fait l’objet contre l’Euro afin de retarder sa chute, basse manœuvre dont tous devront pâtir, à cela s’ajoute que l’économie européenne fait l’objet d’une guerre américaine relayée par la Grande Bretagne, laquelle tel un ver dans le fruit noyaute la « construction » européenne pour mieux l’entraver !

sur le b) les Etats Unis, projet maçonnique dans l’esprit de ces pères fondateurs, sont ils encore une démocratie ? 1912 confiscation de la monnaie par la FED, 1963 assassinat du président par un coup d’état intérieur, 2001 grotesque mise en scène ouvrant la voie à la suppression des libertés (Patriot Act), en 2011 renforcement de cet obscurantisme (NDAA) par un président qui avait promis le contraire ! Depuis l’après guerre l’Europe occidentale est sujette des Etats Unis, les mesures de censure et de restriction des libertés publiques y sont recopiées avec fidélité, juste avec un léger temps de décalage, aujourd’hui les forces obscures qui ont pris le contrôle des States se voient obligées de supprimer les libertés publiques pour maintenir leur pouvoir, cette mesure devra s’étendre également aux états vassaux !

sur le c) la guerre n’est souvent qu’un pis-aller, comme l’inéluctable conséquence d’une situation insoluble, actuellement la place de leader mondial des Etats Unis est grandement menacée car leur économie est totalement en déroute, ils croulent sous le poids d’une dette insurmontable, dans ces conditions un conflit armé (qu’ils espèrent limité) serait comme un coup de bluff leur permettant de « rebattre les cartes » ; à la fois effacer la dette, asservir davantage leurs vassaux, affaiblir leurs adversaires potentiels, pour cela un conflit au Proche orient contre l’arc résistant Syrie/Iran leur permettrait (pensent-ils) de remodeler sur un mode ethnico-confessionnel la géopolitique de la région (vieux projet - voir carte), de mettre la main sur d’immenses réserves pétrolières (pillage) en isolant de cette façon la Russie et surtout la Chine qui se verrait privée d’approvisionnement, pari très risqué mais une bête aux abois peut commettre le pire !

 

Pour la seule année 2012, on peut déjà subodorer des « avancées » substantielles sur ces 3 points, l’écroulement du Dollar (et de l’Euro) sont en cours, une dictature rampante est déjà perceptible aux States (avec le NDAA) et des bruits de bottes audibles à la frontière syrienne, 2012 nous donnera peut être un avant-goût de 2014 mais restons optimistes !

2012 sera certainement une année de « murissement », le fruit devra tomber un peu plus tard…

 

En conclusion ;

le pire n’est jamais certain mais que l’on se remémore le coup de tonnerre de l’entrée en guerre de 1914 et la tragédie effroyable survenue alors et qu’on n’aurait osé imaginer, on a tout de même quelque souci à se faire (euphémisme), aussi je vais me risquer (ce qui ne vaut nullement pari ni prophétie) à énoncer un ordre de probabilité (du plus probable au moins probable) des types de catastrophes qui pourraient survenir d’ici 2014 ou 2015, voici la liste donc :

- écroulement du système financier mondial, fin de la suprématie du Dollar et disparition de l’Euro sous sa forme actuelle

-  abrogation des libertés publiques sous couvert de lutte contre le terrorisme, censure majeure d’internet, règne de Big Brother (ou 1984 George Orwell)

- perte de souveraineté des états européens au profit d’une Union européenne elle-même fantoche et obéissant à une entité supérieure du type Trilatérale ou CFR (council on foreign relations)

- conflit militaire majeur au Proche orient débutant par la riposte de l’Iran à une agression sur la Syrie, guerre très meurtrière mais excluant l’usage de l’arme atomique

- dérapage du conflit du Proche orient en guerre mondiale généralisée incluant la Chine et la Russie face au bloc atlantico-sioniste, le théâtre des opérations s’étend à l’Europe, les armes nucléaires rentrent en jeu, bref cela va vraiment mal…

 

Mais souvenons nous, le pire n’est pas toujours certain

et puis il ne faut jamais abandonner l’espérance

Partager cet article

Commenter cet article