Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blogue Informatif

Blogue Informatif

Des livres, des produits, des articles et DVD sur la conscience, la santé. Books-Products-DVD's-Articles and Websites for Health & Consciousness Comment faire de l'argent avec l'Internet... How to succeed online.

Les expériences mystiques

Les expériences mystiques

Une expérience mystique correspond à un état de conscience engendrant le plus souvent un sentiment de communion et d’extase avec le monde, associé à des aspects perçus comme transcendentaux. Aussi rares et brèves qu’elles soient habituellement, de telles expériences se présentent souvent comme des moments importants dans la vie de ceux qui les rapportent. Les sondages montrent que des formes légères d’expériences mystiques sont relativement fréquentes dans la population générale. Il arrive également qu’elles soient induites par l’usage de psychotropes.

Les expériences mystiques sont souvent marquées par leur ineffabilité, c’est-à-dire la difficulté d’en rendre compte par des mots. Elles possèdent également une qualité noétique qui se traduit par un état de connaissance qui paraît dépasser les aspects langagiers habituels. Ces deux caractéristiques sont souvent accompagnées du caractère transitoire de l’expérience. Elle ne dure en effet généralement que peu de temps, même si elle peut donner lieu un sentiment d’intemporalité. On peut également remarquer fréquemment une certaine passivité qui conduit le sujet à un sentiment de communication avec une force supérieure.

Une expérience mystique peut s’avérer particulièrement bouleversante car elle engendre parfois un grand décalage avec les réalités concrètes de la vie quotidienne. Elle n’est cependant pas de nature pathologique en elle-même. Il peut cependant s’avérer pertinente d’essayer de comprendre les raisons de son apparition par rapport à la situation personnelle du sujet.

Les recherches en psychologie mettent l’accent sur le fait que l’expérience mystique est probablement la conséquence du fonctionnement particulier de processus psychologiques inconscients. Ces mécanismes sont cependant encore mal compris d’un point de vue neurologique. Ils ont notamment été interprétés, dans certains écrits psychanalytiques, comme une forme de régression à des états archaïques de fonctionnement de la psyché, dans lequel les limites entre monde interne et monde externe deviennent floues.

Références

Aberbach, D. (1987). Grief and mysticism. International Review of Psycho-Analysis, 14, 509-526.

Hunt, H. T. (1984). A cognitive psychology of mystical and altered-state experience. Perceptual and Motor Skills, 58, 467-513.

Hunt, H. T. (1985). Relations between the phenomena of religious mysticism (altered states of consciousness) and the psychology of thought : A cognitive psychology of states of consciousness and the necessity of subjective states for cognitive theory. Perceptual and Motor Skills, 61, 911-961.

Jackson, M. (1997). Benign schizotypy ? The case of spiritual experience. In : G. Claridge. (Ed.), Schizotypy : Implications for illness and health (pp. 227-250). New York : Oxford University Press.

Jackson, M., & Fulford, K. W. M. (1997). Spiritual Experience and Psychopathology. Philosophy, Psychiatry, & Psychology, 4(1), 41-65.

James, W. (1902/2000). Les formes multiples de l’expérience religieuse. Essai de psychologie descriptive. Paris : Exergue, coll. « Les Essentiels de la Métapsychique ».

Thalbourne, M. A. (1991). The psychology of mystical experience. Exceptional Human Experience, 9, 168-186.

Thalbourne, M. A., & Delin, P. S. (1999). Transliminality : Its relation to dream life, religiosity, and mystical experience. International Journal for the Psychology of Religion, 9, 35-43.

Partager cet article

Commenter cet article