26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 09:32

 

 

De 1988 à 2011, je travaillais, à temps plein, dans un hôpital. Toutefois, mon souci pour la conservation de la santé, la prévention et le traitement des maladies est encore plus ancien. Cela fait déjà 35 ans que j’oeuvre dans le domaine des médecines alternatives, naturelles ou douces.

Massothérapeute et auteur, à la retraite, j’ai travaillé auprès de membres de compagnies de danse et de théâtre, dans différents centres sportifs et un centre médical. J’ai aussi donné, à l’Université, des cours sur le massage.

En 2002, j'ai joint Shaklee. Une compagnie qui œuvre sans effets néfastes sur le climat, à cause de la qualité des produits qu’elle offre à la population : .

Pour développer mon réseau de distribution de produits VERTS, j'utilise ce programme d’action avant-gardiste: Vitalus. Notre fournisseur est la première compagnie fondée dans le but de sauvegarder la santé des gens autant que la survie de la planète. C’est pourquoi, tout ce que distribue mon humble entreprise, n’a aucun effet néfaste.

Si j’agis ainsi, c’est parce que la première responsabilité de la santé revient à chacun de nous, tout comme le respect de l’environnement commence à la maison. Je veux donner l’occasion aux gens de pouvoir se procurer des produits sains, non toxiques et de première qualité.

En conséquence, si comme moi vous croyez qu’il faut assurer notre bien-être et celui de la nature et que votre rêve est de fonder une entreprise à domicile, soyez convaincu que vous pourriez le réaliser aussi, en adhérant au groupe Vitalus.

Je vous invite à évaluer gratuitement notre programme en ligne. Vous n'avez qu'à visiter mon site perso .

Évoluez! Dans le cœur!

Ensemble! Nous sauverons la Terre!

Gilles Morand

Les compagnies de commercialisation par réseaux verts.

Les compagnies ordinaires n’ont qu’un seul objectif, à tout prix, elles ne cherchent que le profit au détriment de la Terre. En conséquence, elles n’ont aucune morale, ni sociale, ni écologique, comme celles qui font 100 millions $ de profit et ont des paradis fiscaux qui se chiffrent par milliards. En revanche, les compagnies qui commercialisent leurs produits au moyen d’un réseau de collaborateurs ont d’abord des préoccupations humanitaires et écologiques. Il existe actuellement un grand nombre de compagnies commerciales qui font des affaires par contact direct avec des gens. Il importe que toutes les populations développent une conscience collective pénétrante pour sauver la planète. Cependant, le développement d’une conscience collective dépend d’une modification psychologique et des habitudes de vie des gens, ce qui suppose un changement de mentalité. C’est pourquoi les Hommes de la Terre, les multinationales pollueuses et exploiteuses du tiers-monde doivent, le plus tôt possible, changer leur façon mercantile d’agir . Dans le monde, environ 37 000 multinationales possèdent le tiers de l’avoir privé de la planète. D’où un chiffre d’affaires de 5.5 trillions $ soit 5 millions de milliards $, malgré le fait qu’elles doivent tenir compte de 500 législations nationales ou d’États différents. Heureusement, de plus en plus de compagnies, un faible pourcentage, cependant, ont les préoccupations majeures suivantes: la santé et l’environnement. En ce qui concerne les compagnies qui fonctionnent par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs, les exigences sont toutefois moins grandes. C’est pourquoi le marketing de réseaux est le moyen par excellence pour faire des affaires aujourd’hui. D’aucuns prétendent qu’il deviendra l’avenir de toutes les personnes désireuses d’atteindre l’indépendance financière. Cependant, leurs propriétaires doivent tenir compte, dans leurs politiques, des données écologiques et respecter l’environnement. Il est plus acceptable d’augmenter ses revenus en toute quiétude, lorsque les produits que l’on vend sont écologiques.

Actuellement, tous ceux et celles qui font du marketing, par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs de réseaux,vendent des produits écologiques. Ils établissent un réseau de relation (parents, famille, amis, relations de travail ou contacts à froid, amis facebook et twitter) à temps partiel, selon leur convenance ou à temps plein, s’ils le désirent vraiment, lorsque leurs revenus triplent le salaire de leur emploi, pour ceux et celles qui en possèdent un. Les gens ordinaires, les professionnels et les personnes de tous les milieux et de toutes les nationalités y sont attirés, en raison du principe de levier de ce genre de commerce légitime. L’action régulière et constante, que ce soit dix ou vingt heures par semaine, est suffisante pour avoir des revenus intéressants à long terme, disons après six ou dix mois. Petit à petit, les affaires continuent à progresser, créant l’effet de boule de neige, car, dans le réseau, d’autres personnes sont déterminées à faire comme eux, pendant que d’autres (les consommateurs) recherchent toujours les produits et les services les moins chers. Il y a de la place pour tout le monde dans ce genre de commercialisation par réseaux. Tout dépend des rêves et des aspirations de ceux qui s’y adonnent. Visitez mon site

Voici ce qu’est le principe du levier financier.

Ce principe, peut, si on le présente grossièrement, se résumer à dire que plus vous recrutez de personnes, qui acceptent de vendre ou consommer votre produit à d’autres personnes qui acceptent, elles aussi, de procéder de la même façon, plus vous vous enrichissez.

Supposons, qu’à titre individuel, vous achetez jusqu’à 200 $ d’un produit par mois, ce qui semble, selon le produit, être bien peu d’argent, compte tenu du total des dépenses qu’un salarié à revenus moyen peut faire dans un mois. Il est certain que vous n’êtes pas seul dans cette situation.

C’est pourquoi, si un jour, vous décidez de vendre ce produit à ceux qui s’y intéressent autant que vous et qui acceptent, à leur tour, de recruter d’autres acheteurs éventuels, dans les mêmes conditions, vous aurez formé un réseau qui servira de levier pour vos affaires comme pour celles des personnes qui collaborent avec vous. Voici un exemple plus précis: Si vous recrutez six personnes qui, elles, recrutent, à leur tour, six autres personnes, qui recrutent six autres personnes, etc., au bout d’un an, vous aurez accumulé, à temps partiel, un revenu de près de 100 000 $ et vous superviserez un réseau de près de 1 000 collaborateurs qui vendront, ou consommeront chacun, jusqu’à 200 $ par mois. Voilà le principe du levier financier. C’est un principe basé sur l’entraide et la coopération que je désignerais comme de la collaboration altruiste.

Go see how to join for free/ Voir mon site pour decouvrir adhesion gratuite

Go see how to join for free/ Voir mon site pour decouvrir adhesion gratuite

Partager cet article

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 05:15

Compassion and love photo: Symbol of Love mindbodyspiritsymbolww.gif

Comme nous devenons ce à quoi nous pensons, les pensées négatives et les peurs tracent dans le mental des sillons d’ondes d’énergie négative, de découragement et d’impuissance.

 

Nous ne pouvons pas semer des pensées négatives et récolter des résultats positifs. Pour cette raison, nous devons affirmer le positif et maintenir en tant que notre idéal un schéma positif de pensée et d’action.

Au coeur même de la recherche de la santé véritable se trouve la question essentielle du but de la vie. Quel est notre but personnel, en terme de l’utilisation que nous faisons de ce corps et de cet esprit? Et quel est le but du Don DIVIN de cette vie humaine ?

 

Le simple fait de n’avoir aucune souffrance physique ne signifie pas toujours un état d’esprit heureux. Nous avons droit à davantage et il y a là une raison supérieure à notre existence en ce monde. Chacun de nous recherchons le Bonheur intérieur qui ne provient pas des résultats extérieurs mais de l’harmonie de notre être intérieur.

 

Quel est donc le but de la vie si ce n’est de faire l’effort d’atteindre un niveau de conscience plus élevé ?

 

Les religions de toute l’histoire sont cousues ensemble par le fil d’or intérieur secret, car il n’y a aucune religion plus élevée que la vérité.

 

Ce blogue est le résultat de mes recherches sur le bien-être et le maintien de la santé et de l’équilibre, tant physique que psychologique, tout en rejoignant notre source spirituelle à tous.

 

Toutes les religions du monde passent par la tolérance et le respect de la nature pour s’harmoniser avec le divin, Dieu (anges et archanges). La terre étant son sein, notre nid. Déployez vos ailes comme l’oisillon et partons à l’aventure de la vie en toute harmonie, en se gardant en mémoire la survie de l’Homme et la sauvegarde de Gaïa, notre mère nourricière à tous.

(Lire : L’Effet Isaïe, Accédez à la science perdue de la prière et de la prophétie véritable, Gregg Braden, Éditions Ariane)

Partager cet article

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 05:00
Co-createur conscient
Co-createur conscient


Timothy Leary, Robert Anton Wilson



1964, dans un livre co-écrit avec Ralph Metzner, « A Psychedelic Manual », basé sur le Livre des morts tibétain, Timothy Leary décrivait les états modifiés de la conscience…


« Une expérience psychédélique est un voyage dans de nouveaux champs de conscience. La portée et la teneur de l’expérience sont sans limite, mais ses caractéristiques sont la transcendance des concepts verbaux, des dimensions d’espace-temps et du moi ou de l’identité. De telles expériences de conscience élargie peuvent se produire par une multitude de moyens: la privation sensorielle, les exercices de yoga, la méditation disciplinée, les extases religieuses ou esthétiques, ou spontanément. Très récemment, ces expériences sont devenues accessibles à tout un chacun par l’ingestion de drogues psychédéliques telles que le Lsd, le psilocybine, la mescaline, le Dmt, etc. Bien sûr, ce n’est pas la drogue qui produit l’expérience transcendante. Elle agit comme une simple clef chimique – elle ouvre l’esprit, libère le système nerveux de ses modèles et structures ordinaires. Ce type d’expérience rappelle le voyage astral, ou sous d’autres termes plus scientifiques, la projection astrale ou l’expérience hors du corps. »

Le système des 8 circuits est une représentation schématique conçue par Timothy Leary. Comme dirait Korzybski la carte n'est pas le territoire et il convient de ne pas comprendre ce système comme une grille absolue de compréhension du système nerveux humain. Disons qu'elle est suffisamment précise pour cadrer avec je pense beaucoup d'expériences psychédéliques. La but des 8 circuits est de décrire le schéma évolutif de l'humain, et les possibles mutations à venir. La théorie de Leary dépasse le créationnisme, et l'évolutionnisme positiviste, dans le sens où elle admet des possibilités à venir, c'est à dire qu'elle se tourne vers un inconnu, un devenir qui dépasse même la conception préalable des 8 circuits. Cette conception suit une vision de Leary survenue en cellule d'isolement (en 1973, je crois) que Robert Anton WIlson a vécu similairement durant une période de fort rapprochement entre Sirius et la Terre. C'est ce qu'il a appelé la StarSeed connection. C'est une vision déterminante qui donne à Leary (pour résumer : emprisonné pour les mèmes raisons que fut brûlé Giordano Bruno), une idée de la Vie comme évolutive, se préparant pour la sortie terrestre (here to go de Brion Gysin) et rencontrant pourquoi pas sa matrice créatrice. Pour appuyer sa thèse Leary utilise les concepts de panspermie, l'astrophysique, la physique atomique... qu'il inclue à son système psycho/biologique).
On peut rapprocher cette vision du devenir de l'humain avec des concepts tels que le point omega de Teilhard de Chardin (accession de l'humain au dépassement de ses propres comportements programmés et limites larvaires), et certaines intuitions de Terence McKenna . Comme Aleister Crowley dans son Equinoxe souhaitant parvenir à "l'idéal de la religion par les moyens de la science", fusionnant les cultures de l'Occident et de l'Orient (la boucle est bouclée), Timothy Leary affirme que l'accès à l'intelligence supérieure, pronée par la religion mais jamais scientifiquement vérifiée, serait en passe de l'être avec la découverte de l'humain de son propre plan interne qui le dépasse, contenu dans son ADN.

La devise de Leary est simple, et résume le stade actuel de l'humain, qui se débat avec l'Espace et le Temps (qui est une énergie) : S.M.I².L.E soit : Space Migration, Intelligence² (redoubler d'intelligence, l'intelligence sous sa forme dynamique en prise sur le présent) et Life Extension. Dans la Révolution Cosmique (Exo-psychology) Timothy Leary affirme que les promesses de la religion en matière d'immortalité et de paradis doivent être recherchés de manière immanente, c'est à dire ici et maintenant.

les 8 circuits, constitués de 4 circuits "larvaires" et 4 circuits "post-larvaires", sont représentés ainsi :



1. Le niveau de survie biologique
est celui en relation avec les instincts de survie primitifs, et la séparation dangereux / inoffensif des objets nous entourant. Ce niveau aurait émergé pour la première fois dans les cerveaux des invertébrés. Ce serait le premier à s'activer dans le cerveau d'un enfant. Leary disait qu'il était activé par les drogues opïoides. Ce circuit implique une perception unidimensionnelle: avant et arrière (en avant vers la nourriture, le foyer, et tout ce qui est considéré comme sain et nécessaire, et à l'opposé laisser en arrière les prédateurs et dangers).



2. Le niveau émotionnel
serait lié aux émotions brutes et à la séparation de comportement entre soumis et dominant. Ce circuit serait apparu en premier chez les vertébrés. Pour les humains, il serait en fonctionnement quand l'enfant apprend à marcher. Leary l'associe avec l'alcool. Ce circuit introduit une seconde dimension (haut bas) liée avec les comportements territoriaux et aux jeux de pouvoir tribaux (haut comme la taille représentant le pouvoir, et bas, comme la posture « queue-entre-les-jambes » en signe de soumissio
n).



3. Le niveau symbolique
concerne la logique et la symbolique dans les pensées. Leary disait que ce circuit serait apparu quand l'homme a commencé à se différencier du reste des primates. Leary croyait que ce circuit est stimulé par la caféine, la cocaïne, et autres stimulants. Ce niveau introduit la troisième dimension, droite et gauche, liés au développement des mouvements habiles et l'utilisation « d'artefacts » (aussi appelé par Leary le niveau Habileté-Symbolisme et appelé par Robert Anton Wilson le niveau Sémantiqu
e).



4. Le niveau domestique.
Ce niveau concerne l'évolution à travers un réseau social et la transmission de culture à travers le temps. Ce niveau serait arrivé avec le développement des tribus. Leary n'a jamais associé de psychoactif à celui-ci, mais des écrivains postérieurs l'ont associé avec le MDMA. Ce quatrième circuit serait en relation avec les règles et codes moraux, sexuels, tribaux… passés de génération en génération et il est l'introduction à la quatrième dimension: le temps (aussi appelé par Leary et Wilson le niveau Socio-Sexue
l).



5. Le niveau neurosomatique
est le premier de l'hémisphère droit, premier des niveaux « supérieurs » qui sont inactifs chez la plupart des humains. Il autoriserait à voir les choses dans un espace multidimensionnel au lieu des 4 dimensions de l'espace-temps euclidien, et serait présent pour aider à l'exploration future de l'espace. Il serait apparu avec le développement des sociétés de loisirs autour de l'an -2000. On l'associe avec l'hédonisme et l'érotisme. Leary l'avait lié avec le cannabis et le yoga tantrique, ou simplement à l'expérience de la chute libre au bon mome
nt.



6. Le niveau neuroélectrique
est en relation avec l'esprit devenant conscient de lui-même, indépendamment des schémas crées par les 5 circuits précédents. Il est aussi appelé « métaprogrammation » ou « conscience des abstractions ». Leary disait que ce niveau permettait les communications télépathiques, et qu'il est impossible de le décrire à ceux qui n'ont seulement expérimenté les 4 premiers circuits, et difficile pour ceux avec un cinquième niveau actif. Leary le liait avec le peyolt et la psilocybine (Robert Anton Wilson appelait ce niveau 'le niveau de la Métaprogrammation
»).


7. Le niveau neurogénétique
permettrait l'accès à la mémoire génétique contenue dans l'ADN. Il est connecté avec les mémoires des vies passées, les mémoires akashiques, et l'inconscient collectif, et autoriserait l'immortalité pour les humains. Ce circuit serait apparu en premier parmi les sectes Hindoues et Soufis dans le début du premier millénaire. Il est stimulé par le LSD, et le Raja Yoga (Robert Anton Wilson appelait ce circuit le circuit Morphogénétique).



8. Le circuit psycho-Atomique
permettrait l'accès à la conscience intergalactique qui régit la vie dans l'univers (souvent décrite comme Dieu, la Déesse-Mère, les Extraterrestres), et permettrait aux humains d'agir en dehors de l'espace-temps et des contraintes de la relativité. Ce circuit est associé à la kétamine et au DMT par Leary (aussi appelé par Leary le circuit Neuro-Atomique ou le circuit Métaphysiologique, Robert Anton Wilson l'avait appelé le circuit Quantique Non-Loca
l).

Ces niveaux successifs de l'évolution sont repérables dans l'évolution des autres espèces par exemple :
Le circuit de survie biologique (1), approche/évitement et aspect nourricier (le sein de la mère, première impression sur le système nerveux (1) est comparable au fonctionnement de la cellule.
Le circuit de mobilité et de territorialisation (2) apparait quand le bébé commence à marcher et revendiquer son territoire, la possession, la lutte pour le maintien de l'équilibre biologique. Il est comparable à la plupart des comportements mammifères. Le circuit de la maitrise du langage (3) apparait lorsque l'enfant manipule les mots, donc sa représentation du réel, et de l'imprégnation de ses repères (le langage, l'espace, le temps, le souvenir...). C'est un circuit très structurel pour le système nerveux, il permet de concevoir des outils et de les utiliser (outils réels et symboliques, liés au langage). Ce circuit apparait chez les primates. Le circuit (4) ou rôle socio sexuel apparait pendant l'adolescence, c'est ainsi que l'identité définitive ou quasi de l'humain larvaire se défini par rapport au monde (mon rôle sexuel et ma place dans la société). Le circuit (5), associé à l'hédonisme et à la prise de conscience du corps n'est pas un circuit allumé chez tous le monde, on peut le repérer dans les premières tentatives de l'homme pour maitriser son corps et le percevoir hors des conditionnements comportementaux (Tantra, Yoga, cannabis, modes de vies centrés sur le plaisir immédiat...). Ce circuit est le début du délire évolutif de Leary, et les délirants ^pourront étudier les 4 circuits successifs, posts-larvaires et donc théoriques car peu accessibles expérimentalement parlant (ou comme phénomènes hors du commun, hors des boucles programmées de l'individu en société, sorte de temps hors du temps, peut être à rapprocher du concept d'Evènement).

Timothy Leary est très influencé par les travaux de G.I. Gurdjieff sur le comportement humain : pas forcément une théorie confortable puisqu'elle part du postulat que l'humain est une machine conditionnée, son comportement n'étant pas plus libre que n'importe quel programme informatique ou machine industrielle. Le libre arbitre, placé comme valeur fondamentale pour les démocraties, est pour Leary et Gurdjieff une illusion de l'humain : chacun de ses choix est déterminé par son environnement et son identité sociale. Le jeu difficile selon Gurdjieff est de reprendre possession de son corps et de son esprit, ce qui passe par la douloureuse prise de conscience de nos programmes (le célèbre système neural effort/récompense). Le danger de l'individu sortant des conditionnements socialement acceptés est donc généralement la persécution, la prison ou la mort. La vision sociétale de Leary est celle d'un gigantesque organisme dont les fondations illusoires ne peuvent être conservées que par le dogme et l'oppression violente des individus hors cadres. La société est donc par nature anti-évolutive, ce qui ne lui permet pas d'entrevoir une réalité hors de ses préjugées conditionnés par ses expériences précédentes. Une expérience humaine imprévu, sortant du cadre de toutes les interprétations auparavant fixées, est niée violemment par une sorte de raisonnabilité schizophrénique (en gros t'as beau montrer le phénomène à un individu larvaire il le niera car son cerveau n'est pas préparé à l'expérience, il ne peut voir que ce qu'il a déjà vu).

« (...) les huit circuits de conscience constituent un modèle
cosmologique global dont le psychologue américain Timothy
Leary fut le géniteur. Ce modèle a pour but de fournir une carte
des types de conscience que développe l’âme humaine dans son
cheminement existentiel.» (p. 27) www.8circuits.org

Le psychologue américain Timothy Leary (1920 - 1996) est le « père » du modèle des huit circuits de conscience. Il l'a développé lors d'un séjour en prison, de 1973 à 1976. Neurologic et Info-Psychology datent de cette période et sont les deux premiers ouvrages sur les huit circuits de conscience (bien qu'il n'y ait que sept circuits dans Neurologic).

Leary a ensuite affûté son modèle en collaborant avec l'intellectuel underground Robert Anton Wilson (1932 - 2007), qui a écrit Prometheus Rising, un « classique des circuits », en 1983. Antero Alli (né en 1952), artiste de performance américain d'origine finlandaise, est le dernier des « pionniers des circuits » à être encore vivant sur Terre aujourd'hui. Il a écrit Angel Tech, l'ouvrage qui fait le lien entre les huit circuits et le chamanisme, ainsi que The Eight-Circuit Brain.

Dans Les Huit Circuits de conscience : chamanisme cybernétique et pouvoir créateur, premier ouvrage original en français sur les huit circuits de conscience, Laurent Huguelit propose un développement inédit de ce modèle open-source ; il y clarifie notamment la dénomination et la fonction des circuits, ainsi que les interactions cybernétiques qui les relient (boucles de feed-back).

Il est également le premier a éclaircir le « mystère » du huitième circuit, en se référant aux travaux d'Ervin Laszlo sur le champ akashique, ainsi qu'aux ouvrages de Jane Roberts (Les Livres de Seth) et Jerry & Esther Hicks (La Loi de l'attraction) sur la conscience quantique et le pouvoir créateur de l'être.

Il y a 4 circuits terrestres :

[1] : circuit racine, siège de la conscience vitale.

[2] : circuit politico-territorial, siège de la conscience émotionnelle.

[3] : circuit intellectuel, siège de la conscience conceptuelle.

[4] : circuit socio-sexuel, siège de la conscience culturelle.

Puis vient Le Grand Saut (phase de transition).

Il y a ensuite 4 circuits supraterrestres :

[5] : circuit corporel, siège de la conscience énergétique.

[6] : circuit psychique (ou chamanique), siège de la conscience multidimensionnelle.

[7] : circuit mystico-religieux, siège de la conscience universelle.

[8] : circuit créateur, siège de la conscience quantique.

Partager cet article

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 20:38

Partager cet article

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 17:47

45 minutes...

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:45

Timothy Leary photo: Timothy Leary 9fb96099.gif

 

D’OÙ NOUS VIENT L’ÉNERGIE

 

Disons que les concepts d’énergie les plus répandus sur notre planète actuellement sont au nombre de trois (il y en a des tas, la liste serait longue) : DIEU (d’après les chrétiens), LE SOLEIL (selon les brahmanes), le YIN et le YANG (concept chinois résultant du Tao).

 

 

DE DIEU

 

«Cherchez d’abord le Royaume de DIEU qui est en vous, le reste vous sera donné par surcroît». Le Christ

 

 

Le Maître des maîtres a dit : «Si ton oeil est pur, ton corps sera rempli de lumière.»

 

«Il sera fait selon votre Foi.»

 

 

On nous enseignait à la petite école que DIEU est le Père des mondes visibles et invisibles. Lorsque son Fils Jésus arriva à un niveau d’évolution supérieur par rapport à la masse, les gens ont eu peur (réaction purement animale, donc inférieure) de Ses pouvoirs Célestes et Énergétiques de très haut niveau de conscience. Dans le merveilleux livre de Zig Ziglar inti- tulé «Rendez-vous au sommet» (éd. un Monde Différent) il est écrit : «Nous croyons que Jésus-Christ nous parlait à vous et à moi quant Il a dit : «Ce que j’ai fait, vous pouvez aussi le faire et davantage.»* Nous croyons aussi que l’homme a été créé à l’image de Dieu et qu’il est conçu pour la réussite, construit pour le succès et muni des semences de la grandeur. Et croyant cela, vous ne méprisez ni n’adorez aucun homme.»

 

 

Donc, en conclusion l’homme est fait pour évoluer au rythme de sa Foi et de ses expériences, de la redécouverte constante de son corps et de celui des autres, le tout dans le respect de toute vie et de son attitude dans tout ce qu'il entreprend.

RELISEZ ENCORE UNE FOIS.

 

 

 

LES TROIS FORCES VENANT DU SOLEIL

 

Selon les brahmanes, l’homme tire sa vitalité du cosmos.

 

Les trois forces venant du soleil sont :

 

1. Fo-Hat, l’Énergie

 

2. Prana, la Vie

 

3. Kundalini, le Feu

 

Ces trois forces ou énergies sont différentes et en même temps en relation directe entre elles. Leurs définitions simples (simples parce que si on s’y attardait, on pourrait emplir un dictionnaire de ces définitions), donne une bonne idée du rôle qu’elles jouent chez l’homme. Les voici donc :

 

 

FO-HAT, L’ÉNERGIE

«Fo-hat est l’énergie minérale, physique et chimique avec ses courants électriques, mécani- ques, magnétiques, gravitationnel, à l’exclusion du phénomène vital.»

                                                                                                      -Mme Powell

 

 

Donc, Fo-Hat c’est l’électricité humaine, le magnétisme humain. L’énergie que l’on transmet soit par notre regard, notre corps, ou soit par notre (nos) main (s) grâce au toucher réparateur qui allège bien des maux entre individus.

 

 

Exemple : Une personne perd une de ses mains ou un de ses membres accidentellement, cela a beau faire dix, vingt et trente ans que le membre est perdu, elle le ressent quand même comme s’il était toujours là. C’est vraiment incroyable! C’est le corps électro-magnéti- que dit éthérique, relié à Fo-Hat, l'énergie.

 

 

PRANA, LA VIE

 

«Lui, Dieu lui insufla la Vie et le Verbe fut Chair.» Évangile de Jean

 

«Élohim lui envoya le souffle dans les narines et Adam devint une âme vivante.» Moïse

 

 

 

Si vous me permettez de l’exprimer ainsi, Prana est tout ce qui est vivant tout ce qui a une énergie vitale biologiquement. Par exemple : lorsqu’un enfant naît en criant c’est que la vie (Prana) est en lui. Vous avez sans doute remarqué que le médecin accoucheur doit tapper le bébé afin d’activer ses voies respiratoires. L’enfant pleure, c’est le signe de la Vie. Le Prana circule. L’énergie vitale est en mouvement . Elle est maintenant en circulation. Pour nous, Prana sert à la recharge de l’énergie. L’air entre par le nez (c’est préférable énergétiquement, parce que les anciens enseignaient déjà «tel narine, tel poumon» et «tel nez, telle colonne») et réchauffe la colonne vertébrale de sa vitalité. L’air nourrit le corps et le mental / esprit.

«Dum spiro spero.»

 

«Pourvu que je respire, j’espère.»

 

«Pendant que je respire, j’espère.»

 

«Dans la mesure où je respire, j’espère.»

 

Adage de la Renaissance Le prana est le souffle vital. Il est l'énergie vitale de l'être humain, il est aussi la rivère s'écoulant de l'Éden, quand il se retire, la mort s'ensuit. Le prana est littérallement la manne tombant du Ciel. Cette énergie rayonnante garde le corps plein d'entrain, de santé, et de vigueur.

 

 

«Souffle exhalé et inhalé, vue ouïe,

 

«Infinitude et Finitude,

 

«Souffle transverse et superne, Parole, conscience

 

«Se mettent en marche avec le corps.»

 

Les Védas, Livre sacré des Aryens, traduction de Louis Renou

 

 

Vous avez sans doute compris l’importance de la respiration dans les citations ci-hautes. C’est avec la respiration contrôlée que vous transmettrez le plus harmonieusement votre fluide universel, votre énergie vitale.

 

 

Bon succès énergétique à tous ceux qui comprendront cette définition du Prana.

 

 

 

NOTE: Certains patients psychotiques se doivent de prendre leur médication leur vie durant, au même titre qu’un diabétique. Il n’est pas rare, dans les grands centres urbains d’au moins trois millions d’habitants, qu’il y ait environ 250 000 cas psychotiques non diagnostiqués ou en puissance d’éclater. (je n’invente rien). Entre autre, l’alarmiste, l’horrifiante schizophrénie qui est une maladie héréditaire (touche 1% de la population mondiale). Accepter l’état maladif est primordial à tout traitement s’imposant sans l’ombre d’un doute. L'individu sujet à des crises est sous contrôle médical sa vie durant.

 

 

KUNDALINI, LE FEU

 

Le feu, de la manière que l’on s’en sert, détruit ou construit son maître ! Kundalini est la chaleur sexuelle, la chaleur sexuelle qui enflamme l’être vivant. Elle a sa source dans la région sacrée (le sacrum) et circule le long des chakras jusqu’à celui de la couronne.

 

 

Avertissement aux consommateurs de drogues psychotropes illicites qui travaillent avec la Kundalini. Ces substances endommagent le cerveau de façon parmanente en brûlant des cellu- les nerveuses au niveau des synapses (on en compte 100 milliards) et de ce fait détériorent le comportement normal. Résultat : médicaments psychiatriques appropriés à votre cas particu- lier.

 

 

 

 

Kundalini est la conscience de base et tous la possède. La seule différence entre un «voyant» et une personne ordinaire c'est que Kundalini est latente dans l'un et manifeste dans l'autre. Elle est présente de la première conscience du chakra du bas au plus hautes sphères des centres énergétiques supérieurs (dit psychiques) dans l'être humain. Combien de jeunes gens ont ressenti une sensation brûlante à la base de la colonne lorsqu'ils sont devenus sexuellement éveillés et frustrés par le manque d'une union ? Dans les temps anciens, on ensei- gnait en Inde une science permettant de développer la conscience et de maîtriser ces forces. On commençait avec le centre le plus bas appelé «chakra muladhara», puis, peu à peu, l'énergie était élevée au centre de la conscience, entre les deux yeux c'est à dire «ajna chakra»: le lien entre les mondes matériel et spirituel. L'arbre de Noël est le système nerveux. C'est l'authenti- que symbole de l'arbre de Noël, l'arbre éternel avec son fruit le cerveau. Il est le symbole de l'illumination (la fonction de la glande pinéale) le donnateur de vie est le père Noël qui descend par la cheminée (la colonne vertébrale) et apporter les cadeaux vitaux au feu du foyer (le principe génératif). Sans ces cadeaux, l'homme ou la femme ne pourraient survivre.

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:14

SAGESSE ANCIENNE POUR LES TEMPS MODERNES

ying-yang photo: yingyang avatar_13454.gif

 

Les herbes font partie du régime alimentaire et du bien-être des grandes cultures du monde depuis le début des temps. Les connaissances herboristiques sont basées sur quatre gran- des traditions : européenne (y compris l’Égypte), chinoise, ayurvédique (de l’Inde) et amérin- dienne.

 

Herbes des empereurs

 

Les chinois furent les premiers de l’histoire écrite à rédiger les usages généraux des plantes. en l’an 2 700 avant Jésus-Christ, l’empereur Shen Nung élabora le PEN TSAO CHING (ouvrage classique sur les herbes) comprenant 237 formules herboristiques.

 

La tradition herboristique de l’Inde est basée sur les VEDAS, quatre livres classiques sur la sagesse. Les anciens Indiens élaborèrent l’AYURVEDA à partir de deux mots sanskrits AYUR (vie) et VEDA (connaissance). Leurs formules étaient composées d’herbes tels le gingembre et le séné.

Les égyptiens fondèrent des écoles herboristiques officielles à compter de l’an 2 000 avant J.-C.. Le Codez d’Ebers de 65 pieds, datant de 1 550 ans avant J.-C. comprenait 826 formu- les herboristiques élaborées à partir de 500 plantes.

 

 

Propagation du savoir herboristique

 

Les connaissances herboristiques ont été transmises dans l’ancien monde et l’Europe par le biais des échanges commerciaux et des conquêtes. Grâce à l’invention de l’imprimerie dans les années 1400, les livres herboristiques ont permis la diffusion du savoir accumulé après des siècles d’expérience.

 

Les amérindiens ont fait connaître aux colonisateurs blancs de nombreuses herbes précieu- ses telle l’échinacée. Depuis la période coloniale jusqu’à l’expansion vers l’Ouest, les Nord- Américains continuent de profiter des bienfaits des herbes qui poussent sur leurs terres. le

«Petit Robert» dit qu’une huile essentielle est : le parfum d’une essence. Essence de la- vande, de citron, de violette : extrait concentré de certaines substances.

 

 

Une odeur est : L’émanation volatile caractéristique de certains corps et susceptible de pro- voquer chez l’homme ou un animal des sensations dues à l’excitation d’organes spécialisés. L’huile essentielle est le liquide extrait de certaines plantes, fleurs, résines, racines, fruits ou même d’une écorce.

 

L’homme préhistorique a probablement mastiqué ces derniers pour en extraire les propriétés médicinales. Plus tard, les pantes et les fleurs furent séchées pour en faire du thé.

 

L’ALIMENTATION DE BASE VIVANTE

 

(Classification des aliments d’après leur couche dans le champ magnétique terrestre)

 

 

Seulement quatre éléments sont essentiels à toute forme de vie. Quelques-unes possèdent plus d’un élément dépendamment du type et du besoin individuel. Ces éléments sont : nourriture, humidité, chaleur et air.

 

1.Nourriture - terre

 

La vie végétale nécessite une bonne terre pour se nourrir et pour sa croissance luxuriante. L’être humain et la vie animale en retour ont besoin de l’abondance de la Nature en ce qui a trait à la nourriture. Les animaux carnivores et charognards se nourrissent des restes. En bref, la terre est la mère de la nature. Stipulons que la terre est une sphère magnétique.

 

Les aliments poussant dans la terre ou près de la surface de la terre possèdent davantage d’énergie négative magnétique en eux aussi bien que bon nombre de sels minéraux dans leur forme naturelle. Ils sont plus lourds et plus terrestres dans leur composition et leur charge électrique-magnétique en tant qu’organisme. Tout végétal-racine ou tubercule et tout herbage à racine appartiennent à cette catégorie et incluent les plantes à fibres tels bette- rave, navet, patate, carotte, oignon, ail et toute herbe racine comestible. Ces deux derniers ont un goût épicé, qualité qui les rendent plus stimulants que nutritifs par leur action oxy- dante et digestive.

 

 

Les tubercules ont une qualité à long terme qui apaise la faim et sont riches en minéraux. Les sortes d’aliments qui contiennent ces principes comme étant de ces denrées principales ont une apparence raboteuse (difforme, irrégulière), comme la terre, et sont naturellement excellents pour la santé. Par exemple, les insulaires du Pacifique Sud qui emploient les plantes fibreuses comme alimentation principale. Les Poméranéens d’Allemagne dans les temps passés qui se nourrissaient presqu’uniquement de lait écrémé, sûr ou nature faisaient bouillir leurs pommes de terre avec la pelure. Tout comme les Bulgares qui employaient le yogourt et le riz brun naturel en pain comme alimentation de base dans leur diète gardaient

 

 

la santé et avaient accès à une très longue vie. C’est le docteur Metchnikoff qui a éclairé le monde sur ces sujets qui rendent vigoureux et prolongent la vie grâce au principe du «bacille acidophilus». Les chinois utilisaient un grand nombre de légumes-racine rouges genre bet- terave et aussi le chou dans leur diète alimentaire.

 

Le type-terre de nourriture est favorable aux gens de forte constitution qui travaillent dur physiquement ou qui ont des moyens limités. En conclusion, disons que l’élément de la terre entretient la vie de simple façon.

 

2. Humidité - eau

 

La prochaine classification d’après leur position sur la couche terrestre sont les aliments qui poussent au-dessus du sol et au ras-du-sol. Ce type d’aliment contient l’élément-eau en abondance et est riche en minéraux filtrés. Elle comprend la végétation verte comestible : concombre, melon, courge, citrouille, etc. Les aliments acides se regroupent dans cette catégorie également tel que les tomate, fraise, ananas, rhubarbe. Ils agissent comme dépu- ratifs et purgatifs. Ils sont comme les épices d’une salade lorsqu’en combinaison.

 

Lorsqu’on combine leur jus alcalin et acide, ils devraient préférablement être choisis à cause de leur couche de provenance pour faciliter leur digestion et leur oxydation.

 

Les fruits de mer s’incorporent également comme aliments de l’élément - eau. L’élément - eau de la graine de citrouille agit positivement sur les reins.

 

Ce retour à la nature et du passé est en accord avec les éléments et le principe homéopathi- que qui dit «On est ce que l’on mange» et supplante la chimie sans vie de laboratoire. La terre et toute sa végétation ont besoin d’eau, d’humidité pour embrasser le principe magné- tique du courant électronique (mouvement nucléaire- moléculaire de l’aliment vivant). Les cellules ont besoin d’humidité comme les animaux et les êtres humains.

 

Le type - eau des aliments convient mieux aux personnes d’une grande nature émotionnelle, pour leur trop grande énergie émotionnelle excessive.

 

3. Chaleur - feu - (soleil)

 

La couche suivante, un peu plus située au-dessus du sol, contient plus de charge électrique appartenant à l’élément - feu dans sa construction , son élaboration. C’est le cas spéciale- ment pour les graines de sésame et les graines de tournesol. Ce sont des types positifs de nourriture. Le papaye se joint à cette classification comme puissant éliminateur à cause de son puissant élément-feu et sa faible teneur protéique sans acidité. Les raisins et leurs jus, quant à eux, sont des stimulants.

 

Les graines et les légumineuses sont riches en protéines et en amidon. Sont inclus dans cette catégorie : maïs, blé, riz, pois, fève, lentille, pois chiche, etc... Soulignons que le millet est riche en protéine et faible en amidon. C’est pourquoi on le recommande souvent aux diabétiques.

L’énergie-feu de ces aliments est essentielle à l’homme pour remplacer l’énergie dépensée et pour sa chaleur. Le type - feu de la nourriture est favorable aux personnes actives dont le travail nécessite un effort physique et mental.

 

 

 

4. Air - oxygène

 

Les fruits et les noix sont situés au plus haut niveau de la couche au-dessus du sol et con- tiennent plus de l’élément - air qui constitue leur construction atomique. L’air et l’oxygène sont essentiels à toutes les formes de vie. L’oxydation est l’état final du processus de feu de la digestion. Nous respirons l’oxygène et expirons des dioxides de carbone qui en retour nourrissent toute la panoplie des plantes existantes. Les éruptions volcaniques aident la végétation en leur fournissant du dioxide de carbone, par intervalle, il va sans dire, dans l’atmosphère. Les fruits sont délicats avec plus d’espace entre leurs cellules afin de laisser circuler l’air que tout autre type de nourriture. Les fruits citronnés sont constitués de compar- timents parfaitement isolés de l’air extérieur et sont anti-oxydants comme les vitamines C - E

- A (bétacarotène), le Zinc et le Sélénium. Ces cinq anti-oxydants contrebalancent les effets des radicaux libres contenus dans l'air pollué.

 

 

Les noix sont des protéines délicates de nature plus air que les graines et les légumes. À prédominance, dans leur formation de l’élément air dans les fruits et noix ces genres de nourriture conviennent mieux aux grands sensibles de type de personne électrique, qui ont besoin d’un grand remplacement en PRANIQUE (énergie vitale vivante - PRANA- élément de vie) ou de l’élément - air déployé par leur grande activité nerveuse. Les singes le font par instinct. Toute variété animale a une charge électro-magnétique d’énergie qui demande à s’harmoniser avec son type d’alimentation approprié. Le même principe s’applique chez l’homme. Même l’écureuil qui vit dans les arbres sélectionne les meilleures «cocottes» grai- nes de pin et de noix. Mais l’homme mange n’importe quoi, de tout et se demande pourquoi il ne se sent pas bien.

 

La charge électromagnétique n’a pas été dévoilée dans la quête et la recherche sur les «vita- amines» ou sous-teneur de vie. La chimie du futur constituera, dans ses procédés atomi- ques, à mesurer les charges d’énergie semblant ressortir de la nourriture solide (ou des solides).

 

Une autre source de prana, ou élément de vie, se retrouve dans les graines. Lesquelles contiennent le pouvoir de croissance ou l’énergie latente expantionnelle. Quand celles-ci sont mises en terre ou déposées dans de l’eau distillée toute une nuit, l’eau va permettre à cette énergie latente de se manifester. Ceci aura pour résultat un breuvage qui soutiendra et revigorera les personnes qui ont des problèmes digestifs ou nerveux. Il améliorera leur condition quand la nourriture solide ou le même jus ne sont pas proprement digérés et oxy- dés. Cette méthode d’extraction de l’essence peut être employée avec les noix, graines et les fruits qui sont riches en minéraux comme les figues, les raisins, dans le cas où les miné- raux et l’élément de vie naturel en eux sont requis. Toutefois, il ne faut pas manger ces aliments solides. Ce breuvage est facilement assimilé par l’organisme et n’est pas tellement concentré ou autant acide que les jus extraits directement des fruits.

 

Le jus de carotte doit être consommé avec économie parce que la carotène à une affinité avec le foie et lorsqu’elle est prise en jus pur, la carotène s’accumule dans celui-ci (en ré- serve) causant les symptômes de la jaunisse.

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 18:47

Compassion and love photo: Symbol of Love mindbodyspiritsymbolww.gif

La vie et tout ce qui est matière vivante (minéral, végétal et animal) est remplie d’énergie. L’Homme est matière vivante fragile, et ce que nous faisons parfois subir à notre corps peut conduire au déséquilibre énergétique. Le corps finit par s’en remettre, mais pas toujours selon l’ordre énergétique de départ. C’est pourquoi le fait d’être centré, d’avoir les deux pieds sur terre, amorce un équilibre nerveux plus adéquat.

 

 

De ce fait, la vie moderne moule l’être humain dans des habitudes fixes qui le tiennent à dis- tance de l’essence même de la vie et se prendre en main requiert avant tout le désir profond de changer quelque chose dans son existence. La découverte de notre moi -intérieur est la chose la plus naturelle qui soit et nous y sommes tous confrontés un jour ou l’autre... La conscience du corps, de nos émotions, de tout ce qui est notre identité propre, est en chacun de nous. La compréhension de notre moi -intérieur procure des bienfaits récupérateurs pour l’unité globale Corps-Émotion-Mental. Afin de nous faire évoluer, grandir naturellement. La conscience sociale nous a enlevés et éloignés de notre véritable Moi et il est important de trouver un équilibre énergétiquement apprivoisé, afin de démystifier le rôle que la vie nous donne. Choisissons donc de vivre l’équilibre de l’énergie universelle qui est en chacun de nous et dans tout ce qui vit.

 

 

Pour l’Homme, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise énergie. Il n’y a que de l’énergie bien ou mal dirigée. L’énergie est intelligente et son but est de maintenir et de régénérer la vie. Quand l’énergie circule bien et que rien ne vient entraver son flot, tout va bien. Mais si elle est ralentie ou bloquée, il y a un problème, d’où naissance de malaises, de sensations désagréables qui peuvent même, à la longue, provoquer la maladie.

 

 

L’éveil vers une aventure d’exploration du Soi est le résultat positif du déclenchement de la volonté de «se connaître soi-même», pour un équilibre énergétique permanent. Vous êtes au bas de l'échelle de votre destinée, de votre intériorité. Expérimentez ce que la vie a de meilleur et gardez contact avec ce que vous êtes... Évoluer, c'est utiliser toute notre énergie à être en harmonie avec la vie, avec la nature sous toutes ses formes.

 

 

Sans cette philosophie, l'espèce humaine s'engouffre et va à sa perte. Nous n'avons qu'à jeter un coup d'oeil à notre situation écologique planétaire (l'effet de serre etc. )... Il ne faut jamais oublier que depuis l'apparition de la vie sur terre, l'homme est celui qui de tout temps a su le mieux se sortir du fléau de la destruction et de la décadence. Il sait qu'il doit survivre et améliorer ses gestes avant que la tollé totale ne s'installe. L'Homme se doit, sans contredit, d'être «hu- main» avant tout, et d'évoluer par surcroît.

 

 

C'est difficile d'évoluer de façon naturelle! Il faut changer ses moins bonnes habitudes. Cer- tes, la volonté de réussir à grimper les barreaux de l'échelle évolutive un à un nous pousse à travailler afin d'acquérir de meilleures habitudes nécessaires à notre bonheur. C'est une aven- ture personnelle mais pourtant inévitable pour notre bien-être et celui de la terre. Voyez-vous, peu importe qui nous sommes, chacun d'entre nous a la charge de sa vie et les moyens d'avancer. L'énergie apprivoisée, que ce soit à travers n'importe quelle technique d'explora- tion de soi fait fi de la race, de la couleur. Elle n'a aucune croyance religieuse particulière, ni d'idée préconçue sur tout ce qui englobe la race humaine. Il a été dit : «Connais-toi toi- même». Voilà la clé de la réussite de notre passage à l'examen de la vie : renforcer son Moi, sa confiance et conscience humaniste.

 

 

L'énergie apprivoisée, c'est l'équilibre énergétique (corps-émotion-esprit) dans l'harmo- nie... Toutes les techniques énergétiques afin de découvrir votre être intérieur et votre vo- lonté d'avancer, sont là pour faire de vous une personne saine et équilibrée sur tous les plans. Je vous souhaite de reconnaître cette énergie apprivoisée car la vie est une aventure merveilleuse

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:35

LA MISÈRE HUMAINE

Timothy Leary photo: Timothy Leary 9fb96099.gif

(Photo digitale courtoisie Leary Futique Trust Estate)

www.timothyleary.org

 

 

En faisant notre train-train quotidien ou en vaquant tout simplement à nos occupations ou obligations, combien de fois aujourd’hui seulement avez-vous été témoin de la misère humaine ?

 

 

Il existe des familles et des enfants qui n’ont pas eu la chance de manger ne serait-ce qu’un seul repas aujourd’hui. Cela ne reste tout de même pas le minimum requis de la vie humaine qui est de trois repas par jour.

 

 

Je ne vous remémore pas la pauvreté du Tiers-monde, mais ici dans nos propres villes et villages. C’est aberrant le nombre toujours croissant de toutes sortes de tragédies humai- nes. Oh ! Il existe des organismes à réseau de banque de nourriture. Plus nombreux que tous les McDonald et bientôt que les dépanneurs du coin de chaque communauté.

 

 

Ils leurs arrivent souvent d’être à sec, de ne plus suffire à la demande croissante. Ils sont brimés. Tout ceci se produit à l’intérieur même de nos pays riches occidentaux opulents. On lève les yeux trop souvent au malheur que vivent les autres. On éloigne notre coeur fragile de ces catastrophes. On aide comme on peut. Il va sans dire... Mais peut-être moi ou vous, tous autant que nous sommes, goûterons-nous à cette salade souffrante et joindrons leur rang en expérimentant la même, presqu’identique aventure sociale. Je sympathise d’avance avec ceux-là. J’espère que vous retrousserez vos manches en remontant graduellement la pente en croyant que ça n’arrive pas qu’aux autres et aux sans-abris. Vos deux pieds auront trempé dedans. C’est maintenant à nous de faire les premiers pas et de persévérer pour le bien-être de tous, un pas à la fois, une journée à la fois. De nos jours, il faut prévenir les coups durs en opérant à la lumière du système. Le network marketing s'avère une excellente roue de secours avant que ce genre de tragédie ne puisse vous atteindre. Passez outre l’honnêteté enrichit le vice et tue notre liberté. On finit toujours par payer la note. Au Québec, les plus pauvres ne sont pas nécessairement les assistés-sociaux, mais très souvent les gens et les familles monoparentales très nom- breuses. Cela touche des millions d'enfants dont les parents travaillent au salaire minimum nettement insuffisant...

 

 

Bien sûr, on ne peut abolir la pauvreté ou la faim dans le monde. L'Étiopie s'en est sortie grâce à «We are the World» et l'aide du Canada. Nous tous, qui avons été touché par les médias, avons participé à ce miracle étiopien qui est aujourd'hui sain et sauf de la famine. Il faut suivre le courant du marketing de réseau  et adhérer à une meilleure vie, un meilleur espoir dans l’avenir. C’est un choix personnel et une opportunité, tout dépendant du régime politique grâce auquel votre pays donne le pouls à la populace sur place. Attention à tout genre de lavage de cerveau, propagande autant dans plusieurs MLM que certains politiciens idéologiques. Restons libres d'agir de la bonne façon, à notre façon, en toute liberté! Écoutons nos «leaders» éclairés. Ils ont pavé la voie. Il ne reste qu'à suivre leurs traces avec le marketing par réseau.

 

La personne qui n’a pas (ou plus du tout) de dettes (cartes de crédit, financement, prêt ) est la personne la plus riche qui soit... Elle est libre et elle peut avoir un style de vie acceptable bien à elle. Elle ne rend de compte à personne et a l'esprit tranquille. Elle est moins stressée. Les statistiques nous disent qu'une famille sur six est pauvre et pourtant plus de la moitié de ces gens travaillent. Elle vit le fruit de ses efforts tel la fourmi dans la fable de Lafontaine. L’idéologie d’une société utopique, c’est comme l’histoire du cheval qui se déploie de toutes ses forces pour atteindre le rêve impossible d’attraper la carotte suspendue au bout de son nez et qu’il n’aura jamais. Il va mettre tous ces efforts mais son but est irréalisable. Il aide l’autre à s’enrichir et à se déplacer à une vitesse folle.

 

MORALE : Celui qui prêche l’idéologie est à dos de cheval. Il présente la carotte. Il ne s’épuise pas. Le cheval (le simple citoyen ) est celui qui se fait manipuler à courir après ce qu’il n’aura jamais. L’idéologiste est donc mort de rire et riche. La solution se trouve entre vos deux oreilles, c'est votre chakra de l' imagination qui s'épanouit par la matière grise de votre cerveau.

 

 

Comme le disait Delacroix: «Le plus grand triomphe d'un écrivain, c’est de faire penser ceux qui peuvent penser.»

 

 

Avis à la population en général : Les politiques gouvernementales, autant provinciales que fédérales se votent avec la tête non le coeur. Chez l’individu construisons l’avenir après on parlera à l’imparfait. Mon opinion politique est que les gouvernements doivent changer quelque chose dans leur comportement envers l’économie de la masse donc du simple citoyen. Leurs politiques peuvent mener le pays à la faillite ou à la pauvreté accrue comme en Nouvelle-Zélande qui a remonté la pente grâce à 4% de chômage. Les gouvernements prendront bien les décisions qui s’imposent pour le bien collectif des individus comme vous et moi.

 

 

L'éternelle lumière : une évolution permanente

 

La règle d’or : «Fais à autrui ce que tu aimerais qu’il te soit fait à toi-même» s’applique à tous les niveaux de consciences et de richesses. Nous sommes tous nus devant l’ÉTERNEL... Nous serons tous pesés dans la balance de l’Amenti car l'homme seul détermine son état d'existence dans le monde spirituel. Posons des actions positives et il en résultera un avenir positif pour nous tous, la planète sera moins stressée et les individus aussi. Notre libre arbitre et nos choix conscients déterminent les conséquences de nos actes.

 

 

Je ne crois pas que la vie sur Terre soit sauvée le Jour du Jugement Dernier. Je crois au Paradis Céleste, mais dans le Monde Astral, après notre mort physique. L’Astral étant une autre dimension où tous les êtres désincarnés (disons les esprits désincarnés arrivant d’une multitude de planètes différentes plus ou moins évoluées) se réunissent pour festoyer et participer au miracle de la vie et de l’évolution. Cette dimension a le même but que celui de l’homme sur Terre : festoyer et participer au miracle de la vie et de l’évolution entouré de l'amour éternel du plus Grand Créateur de l'univers qui émane l'amour pour toute vie. C'est la grande source de tout. Mais l’homme égocentrique n’a pas vu son rôle sur Terre de façon appropriée... D’où les problèmes terrestres actuels et peut-être à venir, si rien ou personne n’enclenche le jeu de la survivance des écosystèmes, de l'économie mondiale, des emplois recyclés ou qui se créent car ils sont rares maintenant les emplois que l'on garde toute une vie.

 

Le monde astral est ce que l’on pourrait interpréter comme LE MONDE ÉTERNEL INTELLI- GENT. Son accès est possible grâce à la Neuro-Technologie de Soi (expérience de sortie hors du corps / dédoublement ) et non le suicide qui engendre un karma déplorable chez l’individu qui prend cette décision. Elle est évidemment possible lors de notre mort physique accidentelle ou naturelle. C’est le voyage astral définitif guidé par la Lumière Divine. Plusieurs disent avoir vécu l’expérience du dédoublement. C’est une croyance populaire grandissante.

 

L’option intelligente est de vivre en harmonie avec la nature au meilleur de nous-même, d’être une personne sans limite et d’avoir la Conscience Holistique à tout moment et surtout de vivre dans le présent. Prendre pour réalité le dicton : VIVRE ET LAISSER VIVRE.

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 20:05

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog