21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 20:38

Partager cet article

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 17:47

45 minutes...

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:45

Timothy Leary photo: Timothy Leary 9fb96099.gif

 

D’OÙ NOUS VIENT L’ÉNERGIE

 

Disons que les concepts d’énergie les plus répandus sur notre planète actuellement sont au nombre de trois (il y en a des tas, la liste serait longue) : DIEU (d’après les chrétiens), LE SOLEIL (selon les brahmanes), le YIN et le YANG (concept chinois résultant du Tao).

 

 

DE DIEU

 

«Cherchez d’abord le Royaume de DIEU qui est en vous, le reste vous sera donné par surcroît». Le Christ

 

 

Le Maître des maîtres a dit : «Si ton oeil est pur, ton corps sera rempli de lumière.»

 

«Il sera fait selon votre Foi.»

 

 

On nous enseignait à la petite école que DIEU est le Père des mondes visibles et invisibles. Lorsque son Fils Jésus arriva à un niveau d’évolution supérieur par rapport à la masse, les gens ont eu peur (réaction purement animale, donc inférieure) de Ses pouvoirs Célestes et Énergétiques de très haut niveau de conscience. Dans le merveilleux livre de Zig Ziglar inti- tulé «Rendez-vous au sommet» (éd. un Monde Différent) il est écrit : «Nous croyons que Jésus-Christ nous parlait à vous et à moi quant Il a dit : «Ce que j’ai fait, vous pouvez aussi le faire et davantage.»* Nous croyons aussi que l’homme a été créé à l’image de Dieu et qu’il est conçu pour la réussite, construit pour le succès et muni des semences de la grandeur. Et croyant cela, vous ne méprisez ni n’adorez aucun homme.»

 

 

Donc, en conclusion l’homme est fait pour évoluer au rythme de sa Foi et de ses expériences, de la redécouverte constante de son corps et de celui des autres, le tout dans le respect de toute vie et de son attitude dans tout ce qu'il entreprend.

RELISEZ ENCORE UNE FOIS.

 

 

 

LES TROIS FORCES VENANT DU SOLEIL

 

Selon les brahmanes, l’homme tire sa vitalité du cosmos.

 

Les trois forces venant du soleil sont :

 

1. Fo-Hat, l’Énergie

 

2. Prana, la Vie

 

3. Kundalini, le Feu

 

Ces trois forces ou énergies sont différentes et en même temps en relation directe entre elles. Leurs définitions simples (simples parce que si on s’y attardait, on pourrait emplir un dictionnaire de ces définitions), donne une bonne idée du rôle qu’elles jouent chez l’homme. Les voici donc :

 

 

FO-HAT, L’ÉNERGIE

«Fo-hat est l’énergie minérale, physique et chimique avec ses courants électriques, mécani- ques, magnétiques, gravitationnel, à l’exclusion du phénomène vital.»

                                                                                                      -Mme Powell

 

 

Donc, Fo-Hat c’est l’électricité humaine, le magnétisme humain. L’énergie que l’on transmet soit par notre regard, notre corps, ou soit par notre (nos) main (s) grâce au toucher réparateur qui allège bien des maux entre individus.

 

 

Exemple : Une personne perd une de ses mains ou un de ses membres accidentellement, cela a beau faire dix, vingt et trente ans que le membre est perdu, elle le ressent quand même comme s’il était toujours là. C’est vraiment incroyable! C’est le corps électro-magnéti- que dit éthérique, relié à Fo-Hat, l'énergie.

 

 

PRANA, LA VIE

 

«Lui, Dieu lui insufla la Vie et le Verbe fut Chair.» Évangile de Jean

 

«Élohim lui envoya le souffle dans les narines et Adam devint une âme vivante.» Moïse

 

 

 

Si vous me permettez de l’exprimer ainsi, Prana est tout ce qui est vivant tout ce qui a une énergie vitale biologiquement. Par exemple : lorsqu’un enfant naît en criant c’est que la vie (Prana) est en lui. Vous avez sans doute remarqué que le médecin accoucheur doit tapper le bébé afin d’activer ses voies respiratoires. L’enfant pleure, c’est le signe de la Vie. Le Prana circule. L’énergie vitale est en mouvement . Elle est maintenant en circulation. Pour nous, Prana sert à la recharge de l’énergie. L’air entre par le nez (c’est préférable énergétiquement, parce que les anciens enseignaient déjà «tel narine, tel poumon» et «tel nez, telle colonne») et réchauffe la colonne vertébrale de sa vitalité. L’air nourrit le corps et le mental / esprit.

«Dum spiro spero.»

 

«Pourvu que je respire, j’espère.»

 

«Pendant que je respire, j’espère.»

 

«Dans la mesure où je respire, j’espère.»

 

Adage de la Renaissance Le prana est le souffle vital. Il est l'énergie vitale de l'être humain, il est aussi la rivère s'écoulant de l'Éden, quand il se retire, la mort s'ensuit. Le prana est littérallement la manne tombant du Ciel. Cette énergie rayonnante garde le corps plein d'entrain, de santé, et de vigueur.

 

 

«Souffle exhalé et inhalé, vue ouïe,

 

«Infinitude et Finitude,

 

«Souffle transverse et superne, Parole, conscience

 

«Se mettent en marche avec le corps.»

 

Les Védas, Livre sacré des Aryens, traduction de Louis Renou

 

 

Vous avez sans doute compris l’importance de la respiration dans les citations ci-hautes. C’est avec la respiration contrôlée que vous transmettrez le plus harmonieusement votre fluide universel, votre énergie vitale.

 

 

Bon succès énergétique à tous ceux qui comprendront cette définition du Prana.

 

 

 

NOTE: Certains patients psychotiques se doivent de prendre leur médication leur vie durant, au même titre qu’un diabétique. Il n’est pas rare, dans les grands centres urbains d’au moins trois millions d’habitants, qu’il y ait environ 250 000 cas psychotiques non diagnostiqués ou en puissance d’éclater. (je n’invente rien). Entre autre, l’alarmiste, l’horrifiante schizophrénie qui est une maladie héréditaire (touche 1% de la population mondiale). Accepter l’état maladif est primordial à tout traitement s’imposant sans l’ombre d’un doute. L'individu sujet à des crises est sous contrôle médical sa vie durant.

 

 

KUNDALINI, LE FEU

 

Le feu, de la manière que l’on s’en sert, détruit ou construit son maître ! Kundalini est la chaleur sexuelle, la chaleur sexuelle qui enflamme l’être vivant. Elle a sa source dans la région sacrée (le sacrum) et circule le long des chakras jusqu’à celui de la couronne.

 

 

Avertissement aux consommateurs de drogues psychotropes illicites qui travaillent avec la Kundalini. Ces substances endommagent le cerveau de façon parmanente en brûlant des cellu- les nerveuses au niveau des synapses (on en compte 100 milliards) et de ce fait détériorent le comportement normal. Résultat : médicaments psychiatriques appropriés à votre cas particu- lier.

 

 

 

 

Kundalini est la conscience de base et tous la possède. La seule différence entre un «voyant» et une personne ordinaire c'est que Kundalini est latente dans l'un et manifeste dans l'autre. Elle est présente de la première conscience du chakra du bas au plus hautes sphères des centres énergétiques supérieurs (dit psychiques) dans l'être humain. Combien de jeunes gens ont ressenti une sensation brûlante à la base de la colonne lorsqu'ils sont devenus sexuellement éveillés et frustrés par le manque d'une union ? Dans les temps anciens, on ensei- gnait en Inde une science permettant de développer la conscience et de maîtriser ces forces. On commençait avec le centre le plus bas appelé «chakra muladhara», puis, peu à peu, l'énergie était élevée au centre de la conscience, entre les deux yeux c'est à dire «ajna chakra»: le lien entre les mondes matériel et spirituel. L'arbre de Noël est le système nerveux. C'est l'authenti- que symbole de l'arbre de Noël, l'arbre éternel avec son fruit le cerveau. Il est le symbole de l'illumination (la fonction de la glande pinéale) le donnateur de vie est le père Noël qui descend par la cheminée (la colonne vertébrale) et apporter les cadeaux vitaux au feu du foyer (le principe génératif). Sans ces cadeaux, l'homme ou la femme ne pourraient survivre.

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:14

SAGESSE ANCIENNE POUR LES TEMPS MODERNES

ying-yang photo: yingyang avatar_13454.gif

 

Les herbes font partie du régime alimentaire et du bien-être des grandes cultures du monde depuis le début des temps. Les connaissances herboristiques sont basées sur quatre gran- des traditions : européenne (y compris l’Égypte), chinoise, ayurvédique (de l’Inde) et amérin- dienne.

 

Herbes des empereurs

 

Les chinois furent les premiers de l’histoire écrite à rédiger les usages généraux des plantes. en l’an 2 700 avant Jésus-Christ, l’empereur Shen Nung élabora le PEN TSAO CHING (ouvrage classique sur les herbes) comprenant 237 formules herboristiques.

 

La tradition herboristique de l’Inde est basée sur les VEDAS, quatre livres classiques sur la sagesse. Les anciens Indiens élaborèrent l’AYURVEDA à partir de deux mots sanskrits AYUR (vie) et VEDA (connaissance). Leurs formules étaient composées d’herbes tels le gingembre et le séné.

Les égyptiens fondèrent des écoles herboristiques officielles à compter de l’an 2 000 avant J.-C.. Le Codez d’Ebers de 65 pieds, datant de 1 550 ans avant J.-C. comprenait 826 formu- les herboristiques élaborées à partir de 500 plantes.

 

 

Propagation du savoir herboristique

 

Les connaissances herboristiques ont été transmises dans l’ancien monde et l’Europe par le biais des échanges commerciaux et des conquêtes. Grâce à l’invention de l’imprimerie dans les années 1400, les livres herboristiques ont permis la diffusion du savoir accumulé après des siècles d’expérience.

 

Les amérindiens ont fait connaître aux colonisateurs blancs de nombreuses herbes précieu- ses telle l’échinacée. Depuis la période coloniale jusqu’à l’expansion vers l’Ouest, les Nord- Américains continuent de profiter des bienfaits des herbes qui poussent sur leurs terres. le

«Petit Robert» dit qu’une huile essentielle est : le parfum d’une essence. Essence de la- vande, de citron, de violette : extrait concentré de certaines substances.

 

 

Une odeur est : L’émanation volatile caractéristique de certains corps et susceptible de pro- voquer chez l’homme ou un animal des sensations dues à l’excitation d’organes spécialisés. L’huile essentielle est le liquide extrait de certaines plantes, fleurs, résines, racines, fruits ou même d’une écorce.

 

L’homme préhistorique a probablement mastiqué ces derniers pour en extraire les propriétés médicinales. Plus tard, les pantes et les fleurs furent séchées pour en faire du thé.

 

L’ALIMENTATION DE BASE VIVANTE

 

(Classification des aliments d’après leur couche dans le champ magnétique terrestre)

 

 

Seulement quatre éléments sont essentiels à toute forme de vie. Quelques-unes possèdent plus d’un élément dépendamment du type et du besoin individuel. Ces éléments sont : nourriture, humidité, chaleur et air.

 

1.Nourriture - terre

 

La vie végétale nécessite une bonne terre pour se nourrir et pour sa croissance luxuriante. L’être humain et la vie animale en retour ont besoin de l’abondance de la Nature en ce qui a trait à la nourriture. Les animaux carnivores et charognards se nourrissent des restes. En bref, la terre est la mère de la nature. Stipulons que la terre est une sphère magnétique.

 

Les aliments poussant dans la terre ou près de la surface de la terre possèdent davantage d’énergie négative magnétique en eux aussi bien que bon nombre de sels minéraux dans leur forme naturelle. Ils sont plus lourds et plus terrestres dans leur composition et leur charge électrique-magnétique en tant qu’organisme. Tout végétal-racine ou tubercule et tout herbage à racine appartiennent à cette catégorie et incluent les plantes à fibres tels bette- rave, navet, patate, carotte, oignon, ail et toute herbe racine comestible. Ces deux derniers ont un goût épicé, qualité qui les rendent plus stimulants que nutritifs par leur action oxy- dante et digestive.

 

 

Les tubercules ont une qualité à long terme qui apaise la faim et sont riches en minéraux. Les sortes d’aliments qui contiennent ces principes comme étant de ces denrées principales ont une apparence raboteuse (difforme, irrégulière), comme la terre, et sont naturellement excellents pour la santé. Par exemple, les insulaires du Pacifique Sud qui emploient les plantes fibreuses comme alimentation principale. Les Poméranéens d’Allemagne dans les temps passés qui se nourrissaient presqu’uniquement de lait écrémé, sûr ou nature faisaient bouillir leurs pommes de terre avec la pelure. Tout comme les Bulgares qui employaient le yogourt et le riz brun naturel en pain comme alimentation de base dans leur diète gardaient

 

 

la santé et avaient accès à une très longue vie. C’est le docteur Metchnikoff qui a éclairé le monde sur ces sujets qui rendent vigoureux et prolongent la vie grâce au principe du «bacille acidophilus». Les chinois utilisaient un grand nombre de légumes-racine rouges genre bet- terave et aussi le chou dans leur diète alimentaire.

 

Le type-terre de nourriture est favorable aux gens de forte constitution qui travaillent dur physiquement ou qui ont des moyens limités. En conclusion, disons que l’élément de la terre entretient la vie de simple façon.

 

2. Humidité - eau

 

La prochaine classification d’après leur position sur la couche terrestre sont les aliments qui poussent au-dessus du sol et au ras-du-sol. Ce type d’aliment contient l’élément-eau en abondance et est riche en minéraux filtrés. Elle comprend la végétation verte comestible : concombre, melon, courge, citrouille, etc. Les aliments acides se regroupent dans cette catégorie également tel que les tomate, fraise, ananas, rhubarbe. Ils agissent comme dépu- ratifs et purgatifs. Ils sont comme les épices d’une salade lorsqu’en combinaison.

 

Lorsqu’on combine leur jus alcalin et acide, ils devraient préférablement être choisis à cause de leur couche de provenance pour faciliter leur digestion et leur oxydation.

 

Les fruits de mer s’incorporent également comme aliments de l’élément - eau. L’élément - eau de la graine de citrouille agit positivement sur les reins.

 

Ce retour à la nature et du passé est en accord avec les éléments et le principe homéopathi- que qui dit «On est ce que l’on mange» et supplante la chimie sans vie de laboratoire. La terre et toute sa végétation ont besoin d’eau, d’humidité pour embrasser le principe magné- tique du courant électronique (mouvement nucléaire- moléculaire de l’aliment vivant). Les cellules ont besoin d’humidité comme les animaux et les êtres humains.

 

Le type - eau des aliments convient mieux aux personnes d’une grande nature émotionnelle, pour leur trop grande énergie émotionnelle excessive.

 

3. Chaleur - feu - (soleil)

 

La couche suivante, un peu plus située au-dessus du sol, contient plus de charge électrique appartenant à l’élément - feu dans sa construction , son élaboration. C’est le cas spéciale- ment pour les graines de sésame et les graines de tournesol. Ce sont des types positifs de nourriture. Le papaye se joint à cette classification comme puissant éliminateur à cause de son puissant élément-feu et sa faible teneur protéique sans acidité. Les raisins et leurs jus, quant à eux, sont des stimulants.

 

Les graines et les légumineuses sont riches en protéines et en amidon. Sont inclus dans cette catégorie : maïs, blé, riz, pois, fève, lentille, pois chiche, etc... Soulignons que le millet est riche en protéine et faible en amidon. C’est pourquoi on le recommande souvent aux diabétiques.

L’énergie-feu de ces aliments est essentielle à l’homme pour remplacer l’énergie dépensée et pour sa chaleur. Le type - feu de la nourriture est favorable aux personnes actives dont le travail nécessite un effort physique et mental.

 

 

 

4. Air - oxygène

 

Les fruits et les noix sont situés au plus haut niveau de la couche au-dessus du sol et con- tiennent plus de l’élément - air qui constitue leur construction atomique. L’air et l’oxygène sont essentiels à toutes les formes de vie. L’oxydation est l’état final du processus de feu de la digestion. Nous respirons l’oxygène et expirons des dioxides de carbone qui en retour nourrissent toute la panoplie des plantes existantes. Les éruptions volcaniques aident la végétation en leur fournissant du dioxide de carbone, par intervalle, il va sans dire, dans l’atmosphère. Les fruits sont délicats avec plus d’espace entre leurs cellules afin de laisser circuler l’air que tout autre type de nourriture. Les fruits citronnés sont constitués de compar- timents parfaitement isolés de l’air extérieur et sont anti-oxydants comme les vitamines C - E

- A (bétacarotène), le Zinc et le Sélénium. Ces cinq anti-oxydants contrebalancent les effets des radicaux libres contenus dans l'air pollué.

 

 

Les noix sont des protéines délicates de nature plus air que les graines et les légumes. À prédominance, dans leur formation de l’élément air dans les fruits et noix ces genres de nourriture conviennent mieux aux grands sensibles de type de personne électrique, qui ont besoin d’un grand remplacement en PRANIQUE (énergie vitale vivante - PRANA- élément de vie) ou de l’élément - air déployé par leur grande activité nerveuse. Les singes le font par instinct. Toute variété animale a une charge électro-magnétique d’énergie qui demande à s’harmoniser avec son type d’alimentation approprié. Le même principe s’applique chez l’homme. Même l’écureuil qui vit dans les arbres sélectionne les meilleures «cocottes» grai- nes de pin et de noix. Mais l’homme mange n’importe quoi, de tout et se demande pourquoi il ne se sent pas bien.

 

La charge électromagnétique n’a pas été dévoilée dans la quête et la recherche sur les «vita- amines» ou sous-teneur de vie. La chimie du futur constituera, dans ses procédés atomi- ques, à mesurer les charges d’énergie semblant ressortir de la nourriture solide (ou des solides).

 

Une autre source de prana, ou élément de vie, se retrouve dans les graines. Lesquelles contiennent le pouvoir de croissance ou l’énergie latente expantionnelle. Quand celles-ci sont mises en terre ou déposées dans de l’eau distillée toute une nuit, l’eau va permettre à cette énergie latente de se manifester. Ceci aura pour résultat un breuvage qui soutiendra et revigorera les personnes qui ont des problèmes digestifs ou nerveux. Il améliorera leur condition quand la nourriture solide ou le même jus ne sont pas proprement digérés et oxy- dés. Cette méthode d’extraction de l’essence peut être employée avec les noix, graines et les fruits qui sont riches en minéraux comme les figues, les raisins, dans le cas où les miné- raux et l’élément de vie naturel en eux sont requis. Toutefois, il ne faut pas manger ces aliments solides. Ce breuvage est facilement assimilé par l’organisme et n’est pas tellement concentré ou autant acide que les jus extraits directement des fruits.

 

Le jus de carotte doit être consommé avec économie parce que la carotène à une affinité avec le foie et lorsqu’elle est prise en jus pur, la carotène s’accumule dans celui-ci (en ré- serve) causant les symptômes de la jaunisse.

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 18:47

Compassion and love photo: Symbol of Love mindbodyspiritsymbolww.gif

La vie et tout ce qui est matière vivante (minéral, végétal et animal) est remplie d’énergie. L’Homme est matière vivante fragile, et ce que nous faisons parfois subir à notre corps peut conduire au déséquilibre énergétique. Le corps finit par s’en remettre, mais pas toujours selon l’ordre énergétique de départ. C’est pourquoi le fait d’être centré, d’avoir les deux pieds sur terre, amorce un équilibre nerveux plus adéquat.

 

 

De ce fait, la vie moderne moule l’être humain dans des habitudes fixes qui le tiennent à dis- tance de l’essence même de la vie et se prendre en main requiert avant tout le désir profond de changer quelque chose dans son existence. La découverte de notre moi -intérieur est la chose la plus naturelle qui soit et nous y sommes tous confrontés un jour ou l’autre... La conscience du corps, de nos émotions, de tout ce qui est notre identité propre, est en chacun de nous. La compréhension de notre moi -intérieur procure des bienfaits récupérateurs pour l’unité globale Corps-Émotion-Mental. Afin de nous faire évoluer, grandir naturellement. La conscience sociale nous a enlevés et éloignés de notre véritable Moi et il est important de trouver un équilibre énergétiquement apprivoisé, afin de démystifier le rôle que la vie nous donne. Choisissons donc de vivre l’équilibre de l’énergie universelle qui est en chacun de nous et dans tout ce qui vit.

 

 

Pour l’Homme, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise énergie. Il n’y a que de l’énergie bien ou mal dirigée. L’énergie est intelligente et son but est de maintenir et de régénérer la vie. Quand l’énergie circule bien et que rien ne vient entraver son flot, tout va bien. Mais si elle est ralentie ou bloquée, il y a un problème, d’où naissance de malaises, de sensations désagréables qui peuvent même, à la longue, provoquer la maladie.

 

 

L’éveil vers une aventure d’exploration du Soi est le résultat positif du déclenchement de la volonté de «se connaître soi-même», pour un équilibre énergétique permanent. Vous êtes au bas de l'échelle de votre destinée, de votre intériorité. Expérimentez ce que la vie a de meilleur et gardez contact avec ce que vous êtes... Évoluer, c'est utiliser toute notre énergie à être en harmonie avec la vie, avec la nature sous toutes ses formes.

 

 

Sans cette philosophie, l'espèce humaine s'engouffre et va à sa perte. Nous n'avons qu'à jeter un coup d'oeil à notre situation écologique planétaire (l'effet de serre etc. )... Il ne faut jamais oublier que depuis l'apparition de la vie sur terre, l'homme est celui qui de tout temps a su le mieux se sortir du fléau de la destruction et de la décadence. Il sait qu'il doit survivre et améliorer ses gestes avant que la tollé totale ne s'installe. L'Homme se doit, sans contredit, d'être «hu- main» avant tout, et d'évoluer par surcroît.

 

 

C'est difficile d'évoluer de façon naturelle! Il faut changer ses moins bonnes habitudes. Cer- tes, la volonté de réussir à grimper les barreaux de l'échelle évolutive un à un nous pousse à travailler afin d'acquérir de meilleures habitudes nécessaires à notre bonheur. C'est une aven- ture personnelle mais pourtant inévitable pour notre bien-être et celui de la terre. Voyez-vous, peu importe qui nous sommes, chacun d'entre nous a la charge de sa vie et les moyens d'avancer. L'énergie apprivoisée, que ce soit à travers n'importe quelle technique d'explora- tion de soi fait fi de la race, de la couleur. Elle n'a aucune croyance religieuse particulière, ni d'idée préconçue sur tout ce qui englobe la race humaine. Il a été dit : «Connais-toi toi- même». Voilà la clé de la réussite de notre passage à l'examen de la vie : renforcer son Moi, sa confiance et conscience humaniste.

 

 

L'énergie apprivoisée, c'est l'équilibre énergétique (corps-émotion-esprit) dans l'harmo- nie... Toutes les techniques énergétiques afin de découvrir votre être intérieur et votre vo- lonté d'avancer, sont là pour faire de vous une personne saine et équilibrée sur tous les plans. Je vous souhaite de reconnaître cette énergie apprivoisée car la vie est une aventure merveilleuse

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:35

LA MISÈRE HUMAINE

Timothy Leary photo: Timothy Leary 9fb96099.gif

(Photo digitale courtoisie Leary Futique Trust Estate)

www.timothyleary.org

 

 

En faisant notre train-train quotidien ou en vaquant tout simplement à nos occupations ou obligations, combien de fois aujourd’hui seulement avez-vous été témoin de la misère humaine ?

 

 

Il existe des familles et des enfants qui n’ont pas eu la chance de manger ne serait-ce qu’un seul repas aujourd’hui. Cela ne reste tout de même pas le minimum requis de la vie humaine qui est de trois repas par jour.

 

 

Je ne vous remémore pas la pauvreté du Tiers-monde, mais ici dans nos propres villes et villages. C’est aberrant le nombre toujours croissant de toutes sortes de tragédies humai- nes. Oh ! Il existe des organismes à réseau de banque de nourriture. Plus nombreux que tous les McDonald et bientôt que les dépanneurs du coin de chaque communauté.

 

 

Ils leurs arrivent souvent d’être à sec, de ne plus suffire à la demande croissante. Ils sont brimés. Tout ceci se produit à l’intérieur même de nos pays riches occidentaux opulents. On lève les yeux trop souvent au malheur que vivent les autres. On éloigne notre coeur fragile de ces catastrophes. On aide comme on peut. Il va sans dire... Mais peut-être moi ou vous, tous autant que nous sommes, goûterons-nous à cette salade souffrante et joindrons leur rang en expérimentant la même, presqu’identique aventure sociale. Je sympathise d’avance avec ceux-là. J’espère que vous retrousserez vos manches en remontant graduellement la pente en croyant que ça n’arrive pas qu’aux autres et aux sans-abris. Vos deux pieds auront trempé dedans. C’est maintenant à nous de faire les premiers pas et de persévérer pour le bien-être de tous, un pas à la fois, une journée à la fois. De nos jours, il faut prévenir les coups durs en opérant à la lumière du système. Le network marketing s'avère une excellente roue de secours avant que ce genre de tragédie ne puisse vous atteindre. Passez outre l’honnêteté enrichit le vice et tue notre liberté. On finit toujours par payer la note. Au Québec, les plus pauvres ne sont pas nécessairement les assistés-sociaux, mais très souvent les gens et les familles monoparentales très nom- breuses. Cela touche des millions d'enfants dont les parents travaillent au salaire minimum nettement insuffisant...

 

 

Bien sûr, on ne peut abolir la pauvreté ou la faim dans le monde. L'Étiopie s'en est sortie grâce à «We are the World» et l'aide du Canada. Nous tous, qui avons été touché par les médias, avons participé à ce miracle étiopien qui est aujourd'hui sain et sauf de la famine. Il faut suivre le courant du marketing de réseau  et adhérer à une meilleure vie, un meilleur espoir dans l’avenir. C’est un choix personnel et une opportunité, tout dépendant du régime politique grâce auquel votre pays donne le pouls à la populace sur place. Attention à tout genre de lavage de cerveau, propagande autant dans plusieurs MLM que certains politiciens idéologiques. Restons libres d'agir de la bonne façon, à notre façon, en toute liberté! Écoutons nos «leaders» éclairés. Ils ont pavé la voie. Il ne reste qu'à suivre leurs traces avec le marketing par réseau.

 

La personne qui n’a pas (ou plus du tout) de dettes (cartes de crédit, financement, prêt ) est la personne la plus riche qui soit... Elle est libre et elle peut avoir un style de vie acceptable bien à elle. Elle ne rend de compte à personne et a l'esprit tranquille. Elle est moins stressée. Les statistiques nous disent qu'une famille sur six est pauvre et pourtant plus de la moitié de ces gens travaillent. Elle vit le fruit de ses efforts tel la fourmi dans la fable de Lafontaine. L’idéologie d’une société utopique, c’est comme l’histoire du cheval qui se déploie de toutes ses forces pour atteindre le rêve impossible d’attraper la carotte suspendue au bout de son nez et qu’il n’aura jamais. Il va mettre tous ces efforts mais son but est irréalisable. Il aide l’autre à s’enrichir et à se déplacer à une vitesse folle.

 

MORALE : Celui qui prêche l’idéologie est à dos de cheval. Il présente la carotte. Il ne s’épuise pas. Le cheval (le simple citoyen ) est celui qui se fait manipuler à courir après ce qu’il n’aura jamais. L’idéologiste est donc mort de rire et riche. La solution se trouve entre vos deux oreilles, c'est votre chakra de l' imagination qui s'épanouit par la matière grise de votre cerveau.

 

 

Comme le disait Delacroix: «Le plus grand triomphe d'un écrivain, c’est de faire penser ceux qui peuvent penser.»

 

 

Avis à la population en général : Les politiques gouvernementales, autant provinciales que fédérales se votent avec la tête non le coeur. Chez l’individu construisons l’avenir après on parlera à l’imparfait. Mon opinion politique est que les gouvernements doivent changer quelque chose dans leur comportement envers l’économie de la masse donc du simple citoyen. Leurs politiques peuvent mener le pays à la faillite ou à la pauvreté accrue comme en Nouvelle-Zélande qui a remonté la pente grâce à 4% de chômage. Les gouvernements prendront bien les décisions qui s’imposent pour le bien collectif des individus comme vous et moi.

 

 

L'éternelle lumière : une évolution permanente

 

La règle d’or : «Fais à autrui ce que tu aimerais qu’il te soit fait à toi-même» s’applique à tous les niveaux de consciences et de richesses. Nous sommes tous nus devant l’ÉTERNEL... Nous serons tous pesés dans la balance de l’Amenti car l'homme seul détermine son état d'existence dans le monde spirituel. Posons des actions positives et il en résultera un avenir positif pour nous tous, la planète sera moins stressée et les individus aussi. Notre libre arbitre et nos choix conscients déterminent les conséquences de nos actes.

 

 

Je ne crois pas que la vie sur Terre soit sauvée le Jour du Jugement Dernier. Je crois au Paradis Céleste, mais dans le Monde Astral, après notre mort physique. L’Astral étant une autre dimension où tous les êtres désincarnés (disons les esprits désincarnés arrivant d’une multitude de planètes différentes plus ou moins évoluées) se réunissent pour festoyer et participer au miracle de la vie et de l’évolution. Cette dimension a le même but que celui de l’homme sur Terre : festoyer et participer au miracle de la vie et de l’évolution entouré de l'amour éternel du plus Grand Créateur de l'univers qui émane l'amour pour toute vie. C'est la grande source de tout. Mais l’homme égocentrique n’a pas vu son rôle sur Terre de façon appropriée... D’où les problèmes terrestres actuels et peut-être à venir, si rien ou personne n’enclenche le jeu de la survivance des écosystèmes, de l'économie mondiale, des emplois recyclés ou qui se créent car ils sont rares maintenant les emplois que l'on garde toute une vie.

 

Le monde astral est ce que l’on pourrait interpréter comme LE MONDE ÉTERNEL INTELLI- GENT. Son accès est possible grâce à la Neuro-Technologie de Soi (expérience de sortie hors du corps / dédoublement ) et non le suicide qui engendre un karma déplorable chez l’individu qui prend cette décision. Elle est évidemment possible lors de notre mort physique accidentelle ou naturelle. C’est le voyage astral définitif guidé par la Lumière Divine. Plusieurs disent avoir vécu l’expérience du dédoublement. C’est une croyance populaire grandissante.

 

L’option intelligente est de vivre en harmonie avec la nature au meilleur de nous-même, d’être une personne sans limite et d’avoir la Conscience Holistique à tout moment et surtout de vivre dans le présent. Prendre pour réalité le dicton : VIVRE ET LAISSER VIVRE.

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 20:05

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 17:49
Horoscope maya, Calendrier personnel, et beaucoup plus...

Horoscope maya, Calendrier personnel, et beaucoup plus...

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 12:42

Toutes les nations autochtones d’Amérique du Nord font brûler des encens tel que la sauge, le cèdre, le foin d'odeur et le genévrier pour purifier l’ambiance dans un lieu, autour d’un objet, ou l’énergie d’une personne.

La fumigation est utilisée :
- avant une cérémonie;
- avant de méditer;
- au début d’une réunion importante ou d’une rencontre à caractère spirituel;
- avant d’offrir de l’aide ou une guérison;
- pour purifier une nouvelle maison ou appartement avant d’y aménager;
- pour purifier un lieu ou circule le publique par exemple un magasin ou un bureau;
- dans la maison après des événements pénibles comme un vol ou une maladie;
- dans des lieux ou se sont déroulés des événements comportant de la violence et/ou de la colère;
- dans les pièces ou l’on effectue des thérapies et ceci parfois avant et après chaque client; etc.


Pour purifier avec les encens, placez vos herbes au centre du brûleur. Allumer avec une allumette en bois, afin de bien embraser le mélange. Si nécessaire, activer la combustion des herbes en éventant avec une plume ou un éventail, ou en l'éventant à la main. Vous pouvez rajouter de la poudre de cèdre au mélange initial lorsqu'il est presque consumé, pour prolonger la durée de la combustion. Ensuite, déplacer le bruleur pour répandre la fumée autour de soi, des pieds à la tête, et aussi tout autour dans le dos et sur les côtés.

Il est traditionnel d’offrir la fumée aux quatre directions, commençant au Nord ou à l’Est et de prononcer une prière tout en tenant la coquille. Les enseignements spirituels amérindiens disent que la fumée des herbes sacrées amène notre prière dans le monde spirituel (comme nous voyons tranquillement la fumée se dissiper dans l’air, il est dit qu’elle se rend directement dans l’univers de la forme idéal, ce monde spirituel ou « Ungawi » en langue cherokee, ce monde ou réside les Esprits de tous les êtres). Ainsi, en plus d’être une offrande pour laquelle les Esprits sont reconnaissants, la fumée des herbes sacrées porte notre prière au Principe Créateur, le Grand Esprit ou Grand Mystère, l’Être qui a tant de noms dans autant de langues, mais qui est au-delà de notre compréhension humaine. La fumigation étant une activité spirituelle, les cendres qui restent dans la coquille sont sacrées. Nous en disposons de manière respectueuse dans un lieu naturel.

Pour purifier une maison, nous ouvrons une porte et une fenêtre dans toutes les pièces et partons d’un côté de la porte pour suivre le mur, en étant attentifs à envoyer de la fumée dans tous les coins, les armoires et les garde-robes. Éventuellement, nous arriverons de l’autre côté de la porte et notre maison aura été entièrement purifiée.

Pour purifier une autre personne, demandez à cette personne de se tenir debout devant vous et amenez la coquille des pieds à la tête; faites tour à tour le côté frontal et puis dorsal.

Une aînée de la nation Apache a voulu vérifier cette technique de purification en laboratoire. Avec l’aide des scientistes, elle a découvert que la fumée de ces herbes avait le potentiel de saisir l'ion positif, une charge électrique dans la molécule d'air, et de l'emporter à l'extérieur. C'est pourquoi il ne faut pas oublier d'ouvrir une fenêtre quand on fait brûler ces herbes. S'il n'y a pas d'ouverture, vous ne pourrez pas vraiment chasser les éléments nocifs.

Les ions positifs en forte concentration sont nocifs pour la santé. On les retrouve en grande quantité dans l’air des lieux fortement pollués ou renfermés depuis longtemps et sans aucune aération. En revanche, l'ion négatif est bénéfique à la santé. Après un orage électrique, ils sont abondants, car les éclairs libèrent des milliards d'ions négatifs dans l'air. C'est pourquoi l'air est si vivifiant après un orage. Aussi, ils sont présents en grande quantité dans les forêts de conifères, sur les montagnes formées de granit et près de la mer. On trouve sur le marché, aujourd'hui, des purificateurs d'air qui génèrent des ions négatifs qui ont la possibilité de diminuer la pollution; les ions négatifs annulent les ions positifs qui maintiennent la pollution en suspension dans l'air, et cette pollution se dépose alors sur le sol ou les surfaces environnantes. Ainsi on peut voir après quelques mois d’utilisation, lorsqu’on déplace ces machines, leur silhouette, les saletés ayant laissé des traces sur le mur autour du purificateur.

L'encens amérindien emporte les ions positifs et laisse la place aux ions négatifs. Les énergies de nature lourdes, néfastes, maléfiques ou nocives ont besoin d'un véhicule pour se transporter, et ce véhicule est l'ion positif que l'on retrouve dans la molécule d'air. Il en résulte donc qu'il est bénéfique pour notre environnement de faire brûler l'encens amérindien s'il y a une fenêtre ou une autre ouverture vers l'extérieur.

On retrouve ce même procédé dans l’histoire européenne, à l’époque des grandes épidémies. Lorsqu’un village était atteint par l’une de ces maladies contagieuses on recommandait aux gens de fermer toutes les ouvertures des demeures, de faire brûler de la sauge afin de fumiger tout l’intérieur des maisons. La sauge à cette particularité de dégager lorsqu’elle brûle une fumée très dense et très collante qui, lorsqu’elle est chaude, s’élève au plafond et, lorsqu’elle refroidit, redescend vers le plancher. Sa nature collante (agglutinante) fait qu’elle capte au passage tous les miasmes, bactéries et autres parasites infectieux. Il ne restait plus alors qu’à laver le plancher à grandes eaux afin de se débarrasser de ces sources d’infections.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 11:52

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog