22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 16:26

Tout ce qui existe, les humains, les animaux, les plantes, et même les pierres, émet des particules, produits des émanations, et cette atmosphère fluidique, subtile, qui entoure toute chose, c'est cela justement que l'on appelle l'aura. Evidemment elle n'est pas visible, excepté par les clairvoyants, et beaucoup de gens ne savent même pas qu'elle existe. L'aura c'est donc cette sorte de halo qui entoure chaque être humain, avec cette différence que, chez certains, elle est large, vaste, lumineuse, puissante, elle possède des vibrations intenses et des couleurs splendides, tandis que chez d'autres, au contraire, elle est petite, terne, brouillée et laide.

L'aura possède les mêmes fonctions que la peau. On peut dire que l'aura c'est la peau de l'âme : c'est elle qui l'enveloppe, qui la protège, c'est elle qui lui donne sa sensibilité, et c'est elle enfin, qui laisse passer les courants cosmiques, qui permet les échanges entre l'âme humaine et toutes les créatures, jusqu'aux étoiles, entre l'âme d'une créature et l'Ame universelle.

Photos d'auras prises avec un appareil photo à effet "Kirlian"

Mais l'état de l'aura, sa pureté, sa limpidité, dépendent de la façon dont l'homme vit. S'il se laisse aller à la paresse intérieure, au désordre, aux vices, son aura devient semblable à un marécage d'où s'échappent toutes sortes de miasmes malsains que les autres sentent. Même s'ils ne voient rien - car à moins d'être clairvoyant il est difficile de voir l'aura des humains - ils sentent une atmosphère lourde, obscure, comme auprès d'un marécage. Tandis qu'un Initié, un maître, qui pendant des siècles, des millénaires, a travaillé à développer en lui l'amour, la sagesse, la pureté, le désintéressement, possède une aura immense, dans laquelle les créatures viennent se baigner et où elles se sentent nourries, apaisées, renforcées, entraînées dans une direction divine.

C'est en vous-même d'abord qu'une aura pure apporte des améliorations ; mais elle transforme aussi l'ambiance autour de vous, et c'est pourquoi les autres commencent à vous aimer : sans même savoir pourquoi, ils se sentent bien auprès de vous. En réalité ce qu'ils sentent, c'est une présence, la présence des êtres lumineux que votre aura a attirés. Les entités célestes aiment les couleurs pures, et quand elles aperçoivent un être entouré de cette lumière et de ces couleurs, elles accourent vers lui, comme les entités ténébreuses vont auprès des gens vicieux et méchants et les rendent repoussants pour leur entourage. Mais les humains sont tellement inconscients qu'ils ne savent ni pourquoi ni comment ils attirent les bonnes ou les mauvaises choses.

Ceux qui trouvent que la nature de leurs actes, de leurs pensées et de leurs sentiments n'a aucune importance parce que la morale et la religion sont maintenant des notions périmées dont il faut se débarrasser, ceux-là enlaidissent leur aura, ne produisent plus que des couleurs ternes et sales, des vibrations chaotiques et désharmonieuses, et inconsciemment les autres le sentent et s'éloignent. On n'aime que ce qui est pur, lumineux, harmonieux, et celui qui veut être aimé doit comprendre qu'il doit laisser entrer en lui des forces pures et lumineuses.
Pour ceux qui cherchent l'amour, la puissance ou la lumière, il n'y a pas d'autre méthode que de travailler sur leur aura afin d'enlever les couleurs ternes qui détruisent, par leurs vibrations, tout ce qui est bon chez les autres. Vous le savez, certains restent cinq minutes à peine près de vous, et ensuite vous cherchez en vain votre inspiration, votre joie et votre foi en Dieu. Tout a disparu… D'autres restent cinq minutes avec vous et vous êtes ressuscité, vos vieilles cellules ont disparu et de nouveau vous avez la foi, de nouveau vous avez un élan. Il faut que vous sachiez que la cause de ces changements c'est leur aura.

C'est donc tout un travail qu'il faut accomplir sur soi-même pendant des années pour faire de son aura une antenne capable d'attirer tout ce qui est vraiment beau et bénéfique dans l'univers. Si je vous demande : " Est-ce que vous tenez vraiment à votre santé, à votre beauté, à votre paix, à votre bonheur ? Est-ce que vous tenez vraiment à être aimés ? " Vous répondrez : " Mais oui, mais oui, nous ne voulons que cela ! " Et alors, pourquoi ne faites-vous rien pour l'obtenir ? Toutes ces bénédictions ne peuvent pas vous tomber dessus comme ça par hasard. Le meilleur moyen pour les attirer est de travailler sur l'aura : par l'amour vous la vivifiez, par la sagesse vous la rendez plus lumineuse, par la force de votre caractère vous la rendez puissante, par une vie pure vous la rendez limpide et claire. Les qualités que vous donnez à votre aura dépendent des vertus que vous arrivez à développer.

Quand une personne se laisse envahir par la jalousie, la colère, la haine, etc. : des nuages se forment dans son aura. D'ailleurs l'aura est d'une subtilité infinie de vibrations, elle est animée de mouvements rapides, elle varie constamment d'après notre état de conscience ou même notre état de santé. L'homme possède, bien sûr, une aura qui est constante et qui révèle ce qu'il est profondément, mais il y a des nuances qui varient d'après le moment. C'est comme le visage : au cours d'une journée il passe par toutes sortes d'expressions sans que change pour autant la forme du nez, du front ou de la bouche. De même pour l'aura : elle est composée de certaines radiations, certaines couleurs qui révèlent la véritable nature d'un être et ne se modifieront pas au cours de son existence, tandis que d'autres vibrations vont et viennent, exprimant des états passagers.
Donc ceux qui se laissent aller à certaines émotions ou à certaines faiblesses, brouillent sans cesse leur aura et quand les forces bénéfiques veulent pénétrer en eux pour y faire leur nid, elles en sont empêchées par de véritables carapaces ces couleurs ternes et opaques. Supposez que vous viviez une vie déraisonnable, chaotique, votre aura sera alors traversée par tant de tourbillons et de vibrations désordonnées qu'elle ne sera plus un écran suffisamment puissant pour résister aux attaques et aux hostilités de certaines créatures invisibles. Ensuite, les échanges que vous ferez avec l'univers et toutes les créatures ne seront pas harmonieux non plus. D'après la loi de l'affinité, vous ne recevrez de l'univers que ce qui est désordonné, chaotique et sombre, et tout ce qui est lumineux sera rejeté. La lumière attire la lumière, la pureté attire la pureté. Donc, si votre aura est impure, terne, chaotique, toutes les forces harmonieuses, pures et lumineuses resteront au-dehors, et seul ce qui est terne et laid s'engouffrera en vous, car elle ne laissera passer que ce qui lui ressemble.

Donc si votre aura n'est pas lumineuse, elle n'est pas un bon rideau de protection, ni un bon appareil pour percevoir le monde invisible et le côté caché des choses, et vous n'avez ni intuition ni pressentiment.
Ceux qui ont toujours de bonnes pensées, la foi, l'espérance, la bonté, la pureté, reçoivent toutes les richesses de la nature, et ce qui est mauvais ne peut plus pénétrer en eux. A ce moment-là, ils sont protégés comme par un bouclier.

L'humanité actuelle est habituée à améliorer uniquement l'apparence, mais dans l'avenir on insistera davantage sur le côté intérieur, et, au lieu de courir dans tous les instituts de beauté terrestres, les femmes entreront dans leur institut de beauté spirituel, c'est-à-dire elles travailleront sur leur aura. C'est cela le véritable institut de beauté ! Une aura intense, lumineuse, apporte un embellissement, et cet embellissement au moins est durable, tandis qu'une femme qui sort de l'institut de beauté est jolie pour vingt quatre heures, et le lendemain tout est à recommencer ! Eh oui, parce que l'amélioration ne vient pas du dedans, et tout ce qui ne vient pas du dedans est passager.

Donc, décidez-vous à travailler sur l'aura et vous comprendrez beaucoup de choses. Quand vous êtes en colère, vous êtes noyé dans une couleur rouge feu, mais sombre, sale, et qui est très différente du rouge rose de l'amour. Et si vous n'avez pas la foi, si vous n'avez pas la paix, le bleu de votre aura est terne, laid ; alors que plus votre foi augmente, plus la couleur bleue ressemble au bleu ciel.

Et maintenant, comment travailler sur l'aura ? On peut le faire de deux manières. D'abord par la volonté consciente, c'est-à-dire en se concentrant sur les couleurs.

Chaque jour tâchez de faire cet exercice : procurez-vous un prisme et, en l'orientant à la lumière du soleil, vous verrez comment cette lumière en le traversant se décompose en sept couleurs. Et quand vous aurez bien contemplé les vraies couleurs, à ce moment-là, fermez les yeux et imaginez que vous êtes entouré de violet, puis de bleu, puis de vert, et ainsi de suite… Ou alors, commencez par le rouge pour aller jusqu'au violet, en gardant quelques minutes chaque couleur autour de vous. En pratiquant chaque jour cet exercice, vous arriverez à purifier votre aura, à la renforcer, et vous serez tellement bien que vous serez étonné vous-même. Et même quand quelqu'un de votre famille ou de vos amis est malade, malheureux ou découragé, si vraiment vous voulez l'aider, faites la même chose sur lui, envoyez-lui les plus belles couleurs du prisme. Oui, combien d'exercices on peut faire avec l'aura et les couleurs.

La deuxième méthode, c'est de travailler sur les vertus : la pureté, la patience, l'indulgence, la générosité, la bonté, l'espérance, la foi, l'humilité, la justice, le désintéressement… Et je vous dirai même que cette deuxième méthode est plus sûre. Vous travaillez sur les vertus et ce sont les vertus elles-mêmes qui formeront l'aura. Evidemment, vous pouvez réunir ces deux méthodes, c'est encore mieux. Par les vertus, cela se fait naturellement ; par la volonté consciente, cela se fait aussi, mais c'est moins efficace. Car supposons que vous vous concentriez tous les jours sur l'aura, mais qu'en même temps vous viviez une vie tout à fait ordinaire en transgressant les lois divines : d'un côté vous construisez, mais d'un autre vous démolissez. C'est pourquoi il faut joindre les deux méthodes : vivre une vie honnête, pure et pleine d'amour et en même temps, par la pensée, travailler consciemment sur l'aura.

L'Aura ou les Corps subtils

L’énergie lumineuse subtile entourant et enveloppant une personne est connue sous le nom d’Aura ou de champ biomagnétique.
Sa forme ovoïde est constituée globalement de sept couches concentriques, chacune ayant sa fréquence vibratoire et sa densité propre, de plus en plus élevée au fur et à mesure que l’on s’éloigne du corps physique. Elles s’imbriquent les unes dans les autres.

L’Aura est un halo lumineux de couleurs variées, ayant une correspondance avec nos aspirations les plus fortes, avec notre expérience et avec notre évolution. Elle est en constante mouvance, comme des émanations brillantes et luminescentes.
Ces sept couches répondent donc à des stimuli différents et ainsi nous font vivre sept niveaux d’expérience de vie différents.
Si nous comparons ces différents corps à un ordinateur, ils sont comme des dossiers qui ont chacun un contenu précis et un rôle défini.

L’Aura est donc une enveloppe vivante, constituée d’énergie de nos 7 plans majeurs d’existence et qui se fait l’écho de notre état d’être sur les plans spirituel, du mental, des sentiments, de la vitalité et du physique.

Les 7 plans majeurs d’existence sont :

1) le corps physique est le corps le plus dense, constitué d’atomes . Il est le siège de toutes les sensations. Un dysfonctionnement dans cette couche peut se traduire par exemple, par une douleur.

2) le corps éthérique inférieur ou corps vital est la couche la plus proche du corps physique dont elle est le double. Elle fournit au corps physique son énergie vitale et lui permet de se mouvoir.
Tous les actes accomplis dans cette vie y sont enregistrés C’est dans cette couche que sont initiées toutes les maladies et qu’elles peuvent y être décelées à l’avance et guéries avant d’apparaître physiquement.

3) le corps émotionnel ou corps astral est la couche de nos émotions, constamment en fluctuation et de ce fait souvent déséquilibrée. Notre défi est de vivre nos émotions sans les contrôler ni être contrôlé par elles.

4) le corps mental inférieur ou petit ego est la couche des pensées, dont chacune possède une forme spécifique. Elle est le dépositaire de la joie et de l’amour comme de la lutte et de la souffrance.

5) Le corps causal ou corps mental supérieur ou Moi temporaire est le siège de l’intuition, de cette voix intime qu’il faut savoir écouter et à laquelle il faut faire confiance. C’est elle qui nous permet de faire nos bons choix et de vivre notre vraie vie. Beaucoup de personnes n’y ont pas accès car elles se contentent d’écouter leur personnalité.

6) Le corps budhic ou Moi permanent ou corps supra-astral est la couche de notre univers spirituel et de notre amour divin, la notion que nous avons de notre place dans l’univers, les raisons de notre incarnation actuelle.

7) Le corps atmic ou corps Céleste est la couche externe de l’aura, de plus haute fréquence vibratoire. Elle correspond à cet aspect de nous qui ne connaît ni commencement ni fin, l’essence même de cette ultime réalité que nous appelons Dieu ou la Conscience Universelle ou la Source.

Champs electromagnetique du corps (aura)

Champs electromagnetique du corps (aura)

Partager cet article

22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 13:23

Je vous présente ici les différents guides spirituels qui peuvent nous entourer et avec lesquels nous pouvons être amenés à travailler.

Les proches disparus: Nous sommes tous liés à plusieurs autres âmes, on va appeler cela un noyau. Il est courant que nous nous incarnions en compagnie des âmes de notre noyau. Ce n’est toutefois pas obligatoire. Il se peut que nous soyons amenés à nous incarner ailleurs, parmi un autre noyau. Cela ne signifie pas pour autant que nous soyons coupés de notre noyau d’origine.
Les liens d’âme sont très forts et ne se détruisent pas. Aussi, le proche qui veille sur vous peut n’avoir aucun lien avec votre famille biologique tout en étant lié à vo
us.Les êtres incarnés ont plusieurs entités qui veillent sur eux. Mais tous ne sont pas obligatoirement des anges. Il est fréquent d’avoir à ses côtés un membre de sa famille d’âme voire plusieurs. Certains sont des membres de votre famille biologique qui sont décédés avant votre naissance, d’autres vous sont inconnus car ils ne se sont pas incarnés depuis longtemps ou que vous ne vivez pas parmi les membres de votre noyau et d’autres encore ont achevé leur cycle d’incarnation mais ont choisi de rester auprès des membres de leur noyau pour les aider à » grandir » et avancer plutôt que de s’élever.
Toutes ces entités sont moins puissantes que les anges ou les êtres de lumière. Leurs prérogatives sont donc limitées. Il n’en reste pas moins qu’ils peuvent vous aimez et vous inspirez depuis leur dimension et surtout ils peuvent faire en sorte de vous éclairer lorsque vous vous sentez seul et incompris.
Ils ne régissent pas les cycles de transformation telle que la nuit de l’âme par exemple. Mais avec un peu de travail, il vous sera possible d’entrer en contact avec eux car ils demeurent dans une dimension proche de la nô
tre.

Les Etres de Lumière: On voit souvent sur les sites ésos un gros amalgame entre les Anges et les Etres de Lumière. Mais en réalité, les premiers ont un rang supérieur au seconds. Les Etres de Lumière sont des êtres ascencionnés pour la plupart. Ce sont donc des âmes qui ont achevé leur cycle d’incarnation sur Terre et qui travaillent à protéger les hommes tout en s’attelant à leur propre évolution. Ils sont moins nombreux auprès de nous que les proches disparus ou que les Anges car ils travaillent essentiellement à maintenir l’équilibre énergétique entre les différents plans d’existence. Ils ne peuvent pas intervenir comme ils le souhaitent auprès des hommes à moins d’avoir choisi de s’occuper de quelqu’un en particulier ce qui arrive fréquemment du fait de l’amour qu’ils continuent d’éprouver pour ceux qui autrefois ont été leurs proches sur Terre. Dans ce cas de figure, ils travaillent sous l’égide d’un ou plusieurs anges.
Autant le dire franchement, à moins que l’un de vos guides en soit un, vous aurez du mal à les contacter. Ils ne suppléent pas les anges et ils ne sont donc pas censés entrer en contact avec nous pour un oui ou pour un non. Aussi, si lors d’une séance de spiritisme une entité se présente à vous en vous disant qu’elle est un être de lumière, demandez lui de dire à l’ange qui doit normalement l’accompagner de se manifester aussi. Si ce n’est pas le c
as…

Les Anges Gardiens: Les anges sont issus du coeur de Dieu autrement dit ils demeurent en chacun de nous car ils sont des parts actives de notre propre divinité. Entités puissantes et bienveillantes, ils peuvent agir sur nous sans notre consentement si et seulement si nous courons un danger d’ordre non-naturel ( si on se retrouve à combattre une entité hostile alors que nous ne sommes pas encore prêts pour cela ). Mais il s’agit là d’une énorme exception. La très grande majorité du temps ils obéissent au désir de notre âme et nous influencent en ce sens. Plus nous sommes éveillés, plus ils peuvent facilement communiquer avec nous et nous faire passer des messages. Toutefois, ils sont suffisamment puissants pour pouvoir agir même sans que l’on s’en rende compte. Car beaucoup n’aiment pas entendre cela mais lorsque nous prions dieu et demandons de l’aide, c’est très souvent un ange, celui qui nous est le plus proche, qui réagit et nous « répond ».
Les anges souhaitent que nous nous affranchissions le plus possible de nos influences extérieures et que nous nous appuyons surtout sur nous-mêmes. Voilà pourquoi ils poussent souvent en ce sens. Ils font tout pour que l’on réalise le but de notre âme, celui que l’on s’était fixé avant de s’incarner. C’est le plus gros de leur mission auprès de nous, la protection ne vient qu’après !
Maintenant sachez quand même qu’ils respectent notre libre-arbitre bien sûr mais ils ne donnent jamais de conseil pour rien…Ils ne cherchent jamais à nous rendre dépendants d’eux, ils veulent que l’on puisse être libre et en sécurité à l’intérieur de manière à pouvoir mener la vie qui nous convient vraiment. Parce qu’il arrive fréquemment qu’il y ait un fossé entre nos aspirations profondes et la vie que nous menons. Le fait est qu’on oublie tous la raison de notre venue en arrivant, or il faut s’en rap
peler. Pour ce qui est de la hiérarchie maintenant, oubliez-la elle est incomplète. Il existe des catégories d’anges plus élevées que celle qui sont mentionnées dans la kabbale comme celle des archées, qui sont au-dessus des archanges et de la hiérarchie connue.
Il est possible de devenir un ange et même au-delà tel Enoch ( voire la bible ) qui est l’archange Métatron. Vous comprenez donc qu’il n’y en a pas que 72 au total !
Cela dit, même si en réalité il y a peu de chances pour que votre ange gardien soit bien celui qui correspond à votre date de naissance, vous pouvez tout de même adresser vos prières à celui-là. Non seulement il vous » répondra » mais en plus il vous mettra en contact avec votre véritable Gard
ien.

Les Animaux Gardiens et les Guides-Animaux: Il arrive assez souvent que lors d’un voyage astral interne, une personne rencontre un animal ( voire plusieurs appartenant au même groupe ) qui se présente elle comme un guide. Il n’est pas rare pourtant de ne pas l’avoir appelé. Cet animal, qui est une entité évoluée ne vivant que dans l’astral est un Gardien. Les Animaux Gardiens sont des entités de puissance légèrement inférieur ou égale à celle des Etres de Lumière. En plus du travail qu’ils ont à faire sur eux-mêmes, ils choisissent parfois de guider et surtout de protéger un être incarné afin de lui permettre d’évoluer tout en évitant certains désagréments. C’est-à-dire que concrètement, ils vous protègent des entités de bas astral et du choc en retour quand vous pratiquez. Mais cela ne les empêchent pas de vous dire aussi bien clairement ce qu’ils pensent de vos actions magiques quand ils le jugent nécessaire. Ils vous protégeront toujours tant qu’ils ne jugeront pas leur présence à vos côtés inutiles. Parce qu’en réalité ils peuvent vous avoir été envoyé par un ange, généralement parmi les plus élevés qui s’occupent de vous. Mais arrivera un jour où vous n’aurez plus besoin d’eux. Ils s’éloigneront en vous précisant que quoiqu’il arrive vous pourrez toujours les rappeler auprès de vous si besoin. La plupart de ces entités par contre doivent se débrouiller seules dans l’astral. Puisqu’elles combattent souvent à votre place, il arrive qu’elles vous demandent de garder leur nom secret. Contrairement aux Anges leur nom constitue une faiblesse. ( un peu comme notre nom véritable qu’on est pas censé dévoiler à tout va ! ) Les Guides-Animaux sont plus puissants et mieux protégés car ils évoluent dans des plans plus élevés que les Animaux Gardiens. Ils ne craignent pas les entités de bas astral, c’est l’inverse ! Il arrive pourtant que ces esprits élevés acceptent de descendre dans la matière afin d’aider un homme sur son chemin en s’incarnant dans un animal. Ce sont eux qui deviennent nos familiers.
Depuis l’astral, ceux que l’on rencontre sont venus à nous de leur plein gré en raison de liens antérieurement noués. Ils peuvent nous aider à pratiquer, nous éclairer quand notre esprit s’embrume et que nous ne savons plus quelle voie spirituelle suivre. Mais ils ne sont pas des anges, leur action sur nous ne concerne que la magie et la spiritualité. Dans la vie quotidienne, ce sont nos anges gardiens qui nous guident. Ils obéissent d’ailleurs aux ang
es.

Les Esprits-Animaux: Plus puissants que les guides animaux et que les animaux gardiens, les esprits-animaux ne se rencontrent pas facilement. D’une part, le plus souvent ce sont eux qui viennent vers vous, ils ne répondent que rarement à une invocation. Ils préfèreront vous envoyer l’aide d’un guide animal ou d’un gardien.
D’autre part, ils ne sont pas des enseignants et n’interviennent que pour des raisons bien précises. La plus commune d’entre elles est de vous aider à faire passer quelque chose en vous de l’ombre à la lumière. Ils sont parfaits pour cette tâche car ils ont la capacité de pouvoir tout comprendre et donc tout transmuter ( mais ils ne travaillent pas à votre place ! ). Ils ne font pas de distinction positif-négatif. Ils vous encouragent d’ailleurs à dépasser ce clivage. Ils travaillent majoritairement pour les forces de la Lumière mais peuvent paraître moins lumineux que des anges par exemple. Cela est dû au fait qu’on les croise souvent dans ses propres ténèbres et ces ombres que vous voyez sont en fait les vôtres. Il n’émane rien de négatif de ces puissants Esprits en général.
Toutefois, ils gardent souvent leur distance même quand ils nous aident. ils s’éloignent dès qu’ils estiment leur tâche achevée, mais s’ils vous sont apparus une fois, ils ne vous oublieront pas. Vous les reverrez à co
up sûr.

Les Elohims: Bon, non mon but n’est pas de choquer qui que ce soit. Je souhaite simplement parler de ces entités bien plus sollicités qu’on ne le croit et qui pourtant ne répondent que rarement de manière directe. Jusqu’à présent je vous ai parlé d’entités qui étaient moins puissantes que les anges. Cette fois c’est l’inverse.
Je ne m’attarderai pas sur le plus célèbre d’entre eux mais je suppose que beaucoup parmi vous le savent, Yahvé, le dieu de la bible est en fait un Elohim. Eh bien sachez si vous l’ignorez encore qu’il y en a en fait plusieurs. Certains courants établissent leur nombre à 13. Je ne serai pas aussi affirmative, ils sont aussi nombreux que les anges.
Considérés à tort comme des Dieux, comme les créateurs de Tout, ils sont en fait issus eux-même de la Source, comme chacun de nous. Seulement leur niveau de conscience est le plus élevé possible. Ils sont et le savent, ils connaissent tous les secrets de l’Univers et maîtrisent à la perfection la pensée créatrice.
Capables d’entendre tout et tout le monde, ils régissent des plans entiers en « haut » comme en » bas » mais ils se doivent eux aussi de respecter le libre-arbitre de chacun.
Leurs interventions sur nous et sur notre monde sont quasi invisibles. Ils peuvent agir sur tout mais sont extrêmement discrets et le plus souvent ils chargent les anges d’exécuter certaines tâches lorsqu’il doit y avoir un contact avec une personne précise. ( par exemple vous faites un rêve ou on vous donne la solution à un problème complexe après une prière).
La raison de leur discrétion est que normalement ils ne sont pas chargés de s’occuper d’un être en particulier. S’ils le font ( certains disent avoir vu Dieu ) c’est qu’ils le souhaitent. Mais ils ne révèlent pas leur identité. Si un jour vous avez affaire à eux, vous croirez avoir vu une entité qui correspond à votre système
de croyance.

Les Maîtres Ascensionnés: Cassons le mythe tout de suite, il y a très peu de médiums qui peuvent entrer en contact avec un maître ascensionné or les channelings fourmillent sur le net…La vérité est que bien souvent, des personnes confondent la voix de leur âme avec celle d’un maître. Ca vous paraît gros ? Sachez que le meilleur enseignant ou guide que vous pourrez jamais trouver est votre âme. Mais si vous avez la chance de » l’entendre « , n’en faîtes pas un être à part entière, distancé de vous et vous ne ferez pas ce genre de confusion. Ce que nous appelons des Maîtres ascensionnés, ce sont ces personnes devenues célèbres en ésotérisme, idéalisées à tort et qui sont parfois même vénérés comme des déités.
Si je les inclus parmi les guides spirituels c’est parce qu’il peut effectivement arriver que l’un d’eux, sous forme d’entité lumineuse parce qu’il se sera élevé, décide de guider et protéger une personne. Mais oublier les histoires de message délivrant des enseignements d’amour et de paix. Vous n’avez besoin de personne pour cela. C’est votre ange gardien qui se charge de vous aider à trouver tout cela en vous-même, en vous encourageant à retrouver votre propre vo
ie.

Les Déités: Je ne parle pas ici de ce que je perçois comme des égrégores divins à savoir les Dieux vénérés par de multiples civilisations tels que Zeus, Odin ou encore Athéna.
Ces divinités là je les perçois comme beaucoup d’autres personnes, avec des attributs proches de l’image véhiculées par leurs légend
es.Les Déités que je souhaite évoquer ici sont d’un niveau beaucoup plus élevé. Je les perçois comme des entités éthériques extrêmement légères mais puissantes. D’une puissance impossible à capter dans son ensemble.
Elles peuvent se rendre où elles le désirent, ne craignent absolument personne et peuvent paraître imperceptibles même à des entités très élevées quand elles se déplacent d’une dimension à l’autre.
Toutefois elles s’impliquent peu dans l’organisation astrale et ne prennent part à aucun conflit car elles sont au-delà de l’Ombre et de la Lumière. Elles se contentent d
’être.Ces Déités ont des noms que je ne connais pas, ne sont pas des égrégores mais bien des créations de la Source comme nous, seulement elles sont d’un niveau extrêmement élevées. Leurs attributions sont très libres. Elles peuvent s’occuper d’une personne si elles le souhaitent mais elles se manifestent peu.
Elles sont des émanations de la Source dans des domaines variés et elles incarnent la pureté dans ces divers domaines. Elles représentent la quintessence d’une chose précise pour être plus claire.
J’ai rencontré celle qui est en charge de l’Amour intérieur. Ou plutôt je l’ai vue. Mais je ne lui ai pas parlé et en fait si cette entité est venue à moi c’était pour me permettre de réaliser quelque chose à un moment donné.
Il n’est pas difficile d’être en leur présence malgré leur taux vibratoire car une fois n’est pas coutume, ce sont elles qui s’adaptent à nous dans ce cas. Normalement ce doit être l’inverse. C’est à nous d’augmenter notre taux vibratoire en présence d’entités plus élevées mais le leur est si grand que cela nous serait im
possible.

Les Guérisseurs: Ces entités peuvent être d’un niveau proche du nôtre, mais le plus souvent ce n’est pas le cas. Elles sont d’un niveau plus élevé. Ce ne sont pas des Anges, elles sont plus proches des Etres de Lumière.
Toutefois elles vivent quasi exclusivement dans l’astral sombre ou intermédiai
re.

Les Guérisseurs sont pourtant des entités lumineuses. Car rappelons que c’est l’Amour seul qui guérit. Certains d’entre vous connaissent peut être le phénomène de la nuit de l’âme. Appelée aussi nuit noire ou nuit obscure de l’âme, ce passage s’apparente à un véritable enfer pour ceux qui la vivent.
Je détaille rapidement, la nuit de l’âme est une longue traversée du désert qui a pour but d’obliger le sujet à rentrer en lui afin de se découvrir et de se souvenir de son Etre véritable et de ses aspirations.
L’ennui c’est que cette période est très désagréable et difficile à vivre. Il n’est pas rare d’ailleurs que les concernés dépriment sévèrement durant cette traversée à un moment ou un
autre.

Pourtant, il peut arriver ici que vous receviez de l’aide d’entités très particulières, les Guérisseurs. Ces entités vous aident à prendre conscience de manière claire et relativement rapide de ce dont vous avez besoin pour avancer. Elles vous aident à vous reconnecter à votre âme et à vous accepter tel que vous êtes.
Elles peuvent prendre des apparences multiples face à vous, tout comme elles peuvent ne pas vous apparaître.
Mais parfois, vous vous demandez quelle direction prendre et une idée vous vient. Vous êtes embarassé par une vieille rancune dont vous ne pouvez vous défaire alors que vous êtes dans l’impossibilité de vous venger, et elles vous aident à dépasser en vous faisant faire des rêves particuliers par exemple.
D’autres fois, vous en avez tellement assez ( courant dans cette épreuve ) que vous ne voyez plus trop l’intérêt de continuer à souffrir sans fin. Elles vous aident en vous soulageant de l’intérieur. Concrètement vous avez la sensation que vous n’êtes pas seul, que quelque part vous êtes aimé et cela suffit à vous rendre espoir.
Elles vous aident aussi à supporter un quotidien qui se dégrade à mesure que vous vous enfoncez dan
s le désert.

Voilà pourquoi on peut les appeler des Guérisseurs. Elles nous aident à guérir en nous facilitant la traversée. Mais bien sûr il va de soi que le véritable artisan de la guérison de la nuit de l’âme est le sujet lui-même.

Cette épreuve difficile n’a pas vocation à nous faire couler. On ne sombre pas ici, il y a toujours quelque chose ou quelqu’un. Souvent un Guérisseur d’ailleurs même s’il ne se fait pas connaître.

Ils peuvent aussi intervenir plus ponctuellement lors d’un passage à vide par exemple si la personne concernée a conscience de son âme.

Les Âmes de notre noyau ou de notre groupe d’âmes: Ces entités sont parmi les plus proches de nous à un niveau individuel. Les âmes issues de notre noyau ou groupe d’âmes ont généralement un niveau spirituel proche du nôtre. Mais il peut arriver qu’elles aient un niveau plus élevé. Auquel cas, elles n’ont plus forcément besoin de s’incarner mais, par amour pour nous, au lieu de s’élever elles restent dans notre sillage.

Parfois, nous n’avons pas croisé ces âmes depuis plusieurs incarnations. Elles ne sont pas des parentes proches disparues. Elles peuvent avoir le niveau spirituel d’un Etre de Lumière tout en ayant auprès de nous la possibilité d’agir comme un Ange.

Concrètement, leur volonté de vouloir nous aider leur permet de disposer d’une puissance qui ne leur serait pas accessible sans l’amour qu’elles éprouvent pour nous.

Ces âmes très évoluées ont la faculté de se manifester facilement auprès de ceux qu’elles veillent du fait du lien qui existe entre les deux. Elles peuvent accélérer le développement spirituel de leur protégé et lui faciliter la vie.

Mais leurs actions restent encadrées. Elles ne peuvent agir au-delà d’une certaine mesure, doivent respecter notre libre-arbitre et surtout elles doivent obéir aux Anges.

Ce sont souvent ces âmes qui font office de Gardiens auprès des personnes douées de médiumnité.

les différents guides spirituels

Partager cet article

22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 12:57
Spiritual Protection Techniques

Spiritual Protection is something that everyone should know how to do, regardless of our religious beliefs (or lack of). It encompasses far more than just ghosts & spirits too.

Negativity in any form can be damaging to the human energy field (aura). Fear, anger, depression, negative people/places, arguments and more actually create negative energy that can cling to you or build up in your home and cause problems over time. Spiritual cleansings are very important, for yourself and your home. I recommend they be done at least every few months, more if you find yourself feeling stressed or fatigued.

One of the most important aspects of spiritual protection is "white light" protection. It's very simple to do, and maybe you've even read about it or done it without knowing it. It's very effective at removing and preventing negative energy from harming you. To do this, just visualize an egg-shaped sphere of brilliant white light completely surrounding you, from head to toe. Really focus on seeing it clearly in your mind, and keep building it up so it's SUPER bright and glowing. See it as a solid barrier of protection that negativity cannot cross. If you wish, you can also say a prayer of protection while doing this. You don't have to get fancy with the wording. Say something like, "God/dess, please surround me with a sphere of powerful, brilliant white light. Send the Archangels to protect me from all harm, and please send my Spirit Guides to guide me, guard me and keep away all negative influences."

You can do this for yourself, loved ones, pets, even your house and car! Before traveling anywhere, you can visualize this white light surrounding your car, and the occupants of the car. At night before you go to bed, visualize the white light completely surrounding your house and your family, preventing any harmful energies from entering. This should be done frequently, whether you feel threatened or not. Over time, this builds up a strong shield of protection that is with you always. And just keep reinforcing it, day after day. It's best to do this in the morning and again at night before bed, but it can be done as many times as you want, any time of day.

Regular spiritual house clearings are also important to remove any negative energies that may be hanging around. You'd be amazed at how that stuff likes to linger! See our House Clearing page for simple instructions on how to do this. You don't have to follow it exactly, or use the same exact ingredients. Get creative with it. Use your own wording if you want. Use whatever ingredients you have on hand, and don't be afraid to improvise. The most important thing is your intention that you are removing negative energy.

Here is a list of common plants and herbs that are very good for removing (and preventing) negative energy: aloe, anise, barley, basil, bay leaf, cactus, carnation, cedar, chamomile, cinnamon, clove, cumin, curry, dill, dragon's blood, eucalyptus, fennel, fern, flax, frankincense, garlic, ginseng, ivy, lavendar, myrrh, onion, parsley, pepper, peppermint, rosemary, sage, thyme, violet.

After your house cleansing, fill some pretty dishes with these protective herbs, and place them on tables or shelves in the main parts of your home. (Caution: Some herbs are toxic, be sure to keep out of reach of children and animals!) The herbs should be replaced every few months. However, don't toss the old herbs in the trash - rather, sprinkle them outside, to return them to Nature so they can be recycled. :-) You can also make pretty herbal sachets or "charm bags" to hang on doors or tuck in a drawer. Place one in your car for protection while traveling. Sprinkle protective herbs on the tops of doorways, or at the thresholds of your home.

Burning certain incenses (which have the same properties as the herbs) can achieve the same effect. This is similar to "smudging". Smudging usually involves taking a bundle of dried sage leaves (sage is great for neutralizing negative energies!) and lighting the tip of it until it starts to smoke, then waving the smudge stick around your home, letting the smoke remove negative energy. The incense does the same thing, you don't have to use Sage sticks. Frankincense, Sandalwood, Myrrh and Sage are the greatest for removing negativity.

Sea salt is an EXCELLENT neutralizer! The ocean holds a lot of power, especially for cleansing and healing, so sea salt obviously does too. You can get pure sea salt at health food stores, and many online shops also carry it. (try to get "unrefined sea salt" if possible, because it retains most of its natural properties) You can mix in some sea salt with your herb mixtures, or use it by itself as described above for the herbs.

White candles are also great for removing negative energy, and you can make them work even better by "charging" them. (in fact, you can charge your herbs the same way to help activate their natural properties) To "charge" something means that you are infusing it with energy, and your intention. It's really simple to do this.

Hold the candle (or whatever object you wish) in both hands (or you can hover both hands above/around it, if it's a dish of something) and visualize it being infused with brilliant white light from your hands. Just the same way you did the white light protection for yourself and your family. But this time see the energy soaking into the candle and making it glow bright white. You can state an intention out loud if you want to, "I infuse this candle with powerful purifying energy, and ask that this energy spread through our lives and remove all negativity." Then when you light the candle, it releases the energy out into your home, and by extension, the universe.

You can also charge things like jewelry, to hold a certain intent. Metals particularly hold a charge VERY well, for a long time. For example, you can "charge" rings or necklaces with prosperity/success energy (green and/or red energy), and wear them to a job interview. Will this guarantee you the job? Of course not. But you are stating your intent to the Universe, and therefore you are putting certain energies into motion, which can help you. It's all about your intent and the energy you put into it.

Certain crystals and stones also carry protective properties. Here is a short list of the most common ones: agate, amber, amethyst, black onyx, citrine, coral, emerald, garnet, obsidian (apache tears), ruby, tourmaline.

You can charge your gemstones and either carry them with you, place them around your home, or purchase jewelry that contains stones with the properties you want, and wear them.

Last but certainly not least, ASK for protection from your Angels and Guides! That is what they are there for. Each of us is "assigned" certain angels and guides before we are born. Their "job" is to protect us, comfort and guide us, and to work with us in living our most productive life possible here on earth. But remember that they cannot interfere with our free will. We must invite their help if we want it.

You can ask for their protection on a daily basis for general purposes, or you can ask when you have an immediate need for protection. But keep in mind that although they are "assigned" to us, they are not our slaves. They help us because they want to. Respect and gratitude should always be the context in which you request (not demand) their assistance. No one likes to be bossed around. Be thankful for their presence in your life, and know that you are never alone.

Partager cet article

21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 20:13
The Clear White Light
The Clear White Light

The Clear White Light
by Master Subramun
iya

A Western Mystic's transcendental experiences

Introduction

The experience of the clear white light is a mystical vision seen with the mind's eye as vividly as one would see with the physical eyes. We are always seeing light with the third eye in some degree. Close your eyes and envision a large tree standing alone upon a hill covered with flowers bursting out of lush green grass in the field around. Imagine the scene taking place on a sunny day; the clear crisp air in the high altitude brings forth the images distinctly. Put a cloud in the sky for contrast.

The light you have been seeing, as you have been creating these suggested images, one at a time, with your thoughts inspired by what you have been reading, is the inner light flooding through the external mind. Remove the cloud from the picture - the flowers, the grass, and the tree. Inner light alone would remain. This inner light intensified one thousand times would be called "the clear white light".

The Clear White Light

Whenever man comes to a point in his evolution where he has sufficient mastery in the mind to produce "things", he suffers for the lack of peace. In his activities on the mental spheres in conceiving, planning, gathering the forces together, and finally viewing the outcome as a physical manifestation, he has exercised an intricate control over the nerve fibers of his awareness. Thus caught in this pattern, he must keep on producing to ensure his mental security, for, should he stop for a moment, the whiplash upon his senses as the generative functions of the third dimension cease to be active would cause paranoic depressions, sometimes almost beyond repair. The man looking into the where and when of the future, blending his energies with those who are also striving to evolve into a more ramified state of awareness can easily suffer if he keeps going, producing, aquiring, and believing that materiality is reality. Evolution of the species takes its toll, for as man's awareness expands, he is no longer content projecting into the where and when of the material consciousness.

As he seeks some reward of peace for his efforts, he begins to look into the past for solutions, the there and then of it all. He finds himself born into a cross section of awareness between past and future, having experienced both of these tendencies of the mind, and this causes him to reflect. Philosophy holds few answers for him. Its congested mass of "shoulds" and "don'ts", though profound if followed, he knows have proved more to the philosopher who clarified his own thinking about them on paper than to the reader who has yet to complement with inner knowing its indicated depths. Occultism is intriguing to him, for it shows that there are possibilities of expression beyond the senses he has become well accustomed to using. But again evolution, rounding his vision, causes him to discard the occult symbolism, laws, and practices as another look into the past or future of the mind's depths.

The idea of yoga, union through perceptive control of the flow of thought, and of the generative processes of a perceptive idea before thought is formed, is most satisfying. The cognition of the actinic processes, or his life currents, intrigues him, and he looks further into the practive of Advaita Yoga techniques and finds that peace is gained through a conscious government, first, of the life currents through the body, and second, of the realms of ideas as they flow into thought. And while remaining the observer of it all in the eternity of the here and now, he fully realizes that time, space, and causation are only indicated through holding an off-balanced consciousness of past and future.

The feeling and realization of the here and now intensity of consciousness becomes intriguing to him, and he works daily with Advaita Yoga techniques to strengthen psychic nerve fibers and perfect his artistry in maintaining this awareness. Many things fall away from him as he expands his consciousness through the classical practices of meditation. He loosens the odic bonds of family and former friends; magnetic ties to possessions and places fade out until he is alone - involved only in the refined realms of mind and in the actinic flow of energies. Even if, occasionally, his awareness is brought into a habit pattern or a concept of himself as he used to be, he views it with his new stability in his recently found inner security of being whole. But this, too, quickly fades.

Whenever darkness comes into the material world, it does not affect this centered, enlightened man. He sees light within his head and body as clearly as he does when in states of materialistic consciousness he looks at a glowing light bulb. While involved in innersearching some hidden laws of existence or unraveling the solution to a problem of the outer dimensions of the mind, he sits viewing the inner light, and the light shines through the knitted law of existence clearly, showing it in all its ramifications as well as shining out upon the snarled problem and burning it back into proportionate component parts.

Thus becoming adept in using his newly found faculties, be begins to study the findings of others and compares them to his own. This educational playback process elucidates to his still doubting intellect the "all rightness" of the happenings that occur within him. He finds that during the past eight thousand years men have from time to time walked the path of enlightenment, and he begins to see that he has yet far to go as his light often is dimmed by the pulling he experiences from the past, by the exuberance he shares with the future, and yet the fawn-like instability of the "here and now" eternity he has most recently experienced.

Now, in the Aquarian Age, when many men are being drawn within, it is emminently easier to attain and maintain clarity of perception through the actinic light within the body. Only a short time ago man looked at the external world through his physical eyes and registered it as real. Social and cultural structures were the controlling forces. Now a new race, the actinic race, looks through the veil of the outer mind and sees the game of it all, inevitably finding that when the rules are known the game may be entered into joyfully, resulting in winning applause. For through the Advaita Yoga techniques perfecting the conscious use of the will power, the energies can be drawn inward from the outer mind, and awareness can bask in the actinic light, coming into the outer mind only at will, and positively.

Occasionally young aspirants burst into experience indicating a balance of intense light at a still higher rate of vibration of here and now awareness than their almost daily experience of a moon-glow inner light. It is the dynamic vision of clairvoyantly seeing the head, and at times the body, filled with a brilliant clear light. When this intensity can be attained at will, more than often man will identify himself as the actinic force flowing through the odic externalities of the outer mind and understand it as a force of life more real and infinitely more permanent than the external mind itself. Occasionally, through his newly unfolded extrasensory perception, he may clairaudibly hear, within, the seven sounds he previously studied in occult lore. The sounds of the atomic structure of his nerve system and cells register as voices singing or as music of the vina, of the sita, or of the tambura. Instruments to duplicate these sounds for the outer ears were carefully tooled by the Himalayan rishis of Asvaita Yoga thousands of years ago, including the boom and jill of the tabla, and the flute.

As psychic centers in his cranium burst open, he will hear the shrill note, likened to a nightingale singing, and then an inner voice, indicating direction and elucidation to his external consciousness like a breath of air. This inner voice remains with him as a permanent yoga of the external consciousness, an ever-ready guide to the unraveling of complexities in daily life. Should he come out too far into materialistic consciousness, the inner voice may be falsely identified as an unseen master or a god talking into his right ear, but, when in the clarity of clairvoyantly seeing white light and at the same time clairaudibly hearing the inner sounds, he knows that it is his superconsciousness, his inner self. Occasionally, in a cross section of the sixth dimension of the inner mind, when light merges into transcendental form, the young aspirant may view the golden actinic face of a master peering into his, kindly and all-knowing. He is looking at his own great potential.

When eftya, the clear white light, becomes more of a friend to his external mind than merely an occasional vision or experience and can be basked in during the four contemplative tyaasem periods of the day, then the nourishment to the entire nervoius system, as ambrosia, bursts forth from the crown chakra, kammakadeesareh kashumlinga. This is sometimes identified as "the peace that passeth understanding", but he who reaches this state can never explain it adequately. The highly trained Advaita Yoga adept, through techniques imparted to him from his guru, intensifies the clear white light to the brink of God-Realization, Emkael. His entire body is faded into a sea of blue-white light, where present, past, and future are recorded in the linear depths, or layers. He sometimes sees himself seated or standing on a lotus flower of shimmering light, in an actinodic clear transparent neon plastic-like body outline as his consciousness touches in the rhythm of a heart's beat into the Self, Emkaef.

Keeping this continuity alive and not allowing the external consciousness to reign, the young aspirant lives daily in the clear white light, eftya, having occasionally more intense experiences as just described, until he attains the maturity of the nerve fibers essential to burst his awareness beyond itself into the ultimate attainment of Self-Realization, Emkaef. This is only known and identified by him as an experience experienced. It is only recognized by others as he maintains his point of reference: the mind is only illusion, everchanging and perpetuating itself by mingling concepts of past and future into the present; the only reality is timeless, formless, causeless, spaceless, the Self beyond the mind. He knows that the mind is made from a consciousness of time, and that is creates, maintains, and defabricates form and exists in a relative concept of space. The Self is the only reality and is an intensity far greater than that of any phase of the mind.

The young aspirant just becoming acquainted with the path of enlightenment may wonder where he is and how much he has achieved so far. There are a few cardinal signposts with which he may identify to know he has touched into the inner realms of his mind. Should he ever have experienced a here and now consciousness so intensely that the reaction to the experience can cause states of depression, he can fully impart to himself an award of achievement. Then he must decide to strive even more diligently than before to maintain a conscious awareness of the here and now. The ability to see the expernal world as transparent, a game, a dream, encourages the aspirant to seek more deeply. When the moon-glow light within the center of his head appears during his tries at meditation, he may acquire the perceptive ability to cognize intimately the inticate workings of another's external and subconscious states of mind as well as his own. His ability to recognize his guru and identify himself in the actinic flow from whence the master infuses knowledge by causing inner doors to open is another signpost that the aspirant has become an experiencer and is touching in on the fringe or perimeter of transcendental states of mind.

Many on the path of enlightenment will be able to identify some of these signposts through their personal experience and recall many happenings that occurred during their awakenings. But remember, the recall and the experience are quite different. The experience is here and now; the recall is there and then. However, by identifying the experience and relating it to a solid intellectual knowledge, the ability will be awakened to utilize and live consciously in states of superconsciousness. After acquiring the ability to consciously live superconsciously, one is then able to work accurately and enthusiastically in the materially structured world, while holding the intensity of the inner light. When one gains perceptive awareness into the mechanical structures of the world, he is able to work out quickly in meditation experiences of the external mind or worldly happening through finding their innerversity aspects, rather than being drawn out into the swirl of them. In doing so, the cause and effect, simmereh, experiential patterns of the aspirant's life that tend to externalize awareness into congested areas of the mind will clear up, as more and more of the actinic flow of superconsciousness is maintained and as the bursts of eftya become frequent.

Those among the youth of today - and there are many - who have had some measure of attainment will be the leaders, businessmen, politicians, and educators of tomorrow as the Aquarian Age comes more into fulfillment. They will be able to work effectively in all states of the mind. They will consciously identify from the clarity of their vision with the overwhelming power of the white light within the body and through the mind. Still others will become the mendicant renunciates, sages, the catalyst teachers, the pundit philosophers, all working as individuals together to keep the perspective and teachings of the path of enlightenment alive and vibrant on the earth yet another eight thousand years.

Remember, when the seal of the kammakadeesareh kashumlinga is broken and eftya, clear white light, has flooded the awareness of the aspirant, there is no more a gap between the inner and the outer. After this experience, when awareness is entangled in uncomplimentary states of the external mind, it can refocus within through meditation and move into eftya, the clear white light. The aspirant can be aware that in having a newfound freedom internally and externally, there will be a strong tendency for the subconscious mind to reconstruct for itself a new congested program by reacting strongly to happenings during daily experiences. Even though one may think one is playing the games of external life, there is a tendency of the instinctive phases of nature to fall prey to the cumulative reactions caused by entering into them.

Therefore, an experience of inner light is not a solution; one or two bursts of eftya, clear white light, are only a door opener to transcendental possibilities. The young aspirant must become the experiencer, not the one who has experienced and basks in the memory patterns it caused. This is where discipline enters into the life and vocabulary of this blooming flower. This is why monasteries house disciples apart for a time. Under discipline, they become experiencers, fragmenting their entanglements before their vision daily while they do some mundane chore and complete each test and task that is set before them. The natya is taught to withdraw his reactionary habit patterns in eftya, the clear white light, four times each day - during the kanef tyaasem - at six in the morning, twelve noon, six in the evening, and twelve midnight. He clears the reactionary conditions that inevitably occur during the day with actinic love and understanding so that they do not congest of condense in his subconscious mind. Otherwise a new set of confused congested forces would build up and propel him into third dimensional outer states of consciousness, leaving his vision of eftya as an experience in memory patterns retreating into the past.

The young aspirant can use this elementary Advaita Yoga technique of going over the day at the end of the day in an internal concentration period, holding his awareness in the thought flow of just the current daily experience, not allowing it to waver into unrelated thought areas. When a reactionary condition appears that was not resolved with love and understanding during the day, it will melt away, usually, under the power of a perceptive flash of understanding, as the aspirant turns to the inner light.

Thousands of young aspirants who have had bursts of inner light have evolved quickly. Assuredly, this has been their natural, though sudden, flow of evolvement as it has occurred. This oversensitization of their entire consciousness so suddenly intensified into transcendental realms has caused the materialistic states to decentralize the attachments of their present life pattern, educational interests, and plans for the future. A springboard is needed, a new balance must be attained; that is, a new balance in relating to the materialistic world, for the physical body must still be cared for to unfold further into the human destiny of Emkaef, the realization of the self beyond all five states of mind. Enlightened seers are turning inward to find new ways of bringing forth knowledge from inner realms to meet creatively man's basic needs and to bring through to the external spheres the beauty and culture found only on inner planes. Thus are heralded the Golden Age of tommorrow and the illuminated beings of the future who, through the use of their disciplined third eye and other faculties, can remain "within", within eftya, the clear white light, while working accurately and enthusiastically on the material plane seeing it all the time as the obvious dream world.

When the aspirant realizes that he is the force that propels him onward, he will welcome discipline as an intricate part of his internal government so necessary to being eftya.

It is a great new world of the mind that is entered into when first eftya dawns, giving birth to a new actinic race and immediately causing the aspirant to become, in inner consciousness, the parent to his parents and his grandparents. When he lives in the fourth and fifth dimensions, in an expanded inner state of consciousness, he must not expect those living in dawmf and dawf, third dimensional materialistic consciousness, to understand him. On this new path of "the lonely one", wisdom must be invoked to be able to look through the eyes of those who believe the world is real, and see and relate to that limited world in working with them as if it were real, thus maintaining the harmony so necessary for future unfoldments. To try to convince those imbedded in materialism of the inner realities, only causes a breach in relationship, because it represents a positive threat to the subconscious security they have worked so hard to obtain.

First we had the instinctive age of valuing physical strength and manly prowess, followed by the intellectual age, facts for the sake of facts, resulting in the progress of science. Now we are in an age of new values, new governing laws, an actinic age, with a new understanding of the world, the mind, and most of all, the Self, beyond eftya. Understanding is preparation for travel, for it is an age of the mind, and in the mind, much more intense than the speed of light, exist spheres which rishis and seers are only willing to speak of to those who have the inner ear with which to listen.

The individual awareness of man tends either toward light or toward darkness, expanded awareness or materialistic values. Depending upon the self-created conditions of his consciousness, man lives either within eftya, the clear white light of the deep consciousness, or in the external mind structure which casts darkness upon his inner vision.

The uninitiated might ask: "What is it like to be in eftya?" The young aspirant may reply, "It is as simple as sitting in a darkened room, closing the eyes in deep concentration and finding the entire inside of the cranium turning into clear white light." At first it may be only a dim, moon-like glow, a pale flicker of several different colors, but then it becomes as bright and intense as the radiance of the noonday sun, then crystal clear and white. It depends upon the composition of the mind's states of reactionary patterns as to how the light in the cranium will first appear.

Of course, eftya is not absolute, for it is found in the fifth dimension of the mind. Light invariably implies the existence of shadow, the third dimension. The shadows that sometimes dim inner light are the instinctive functions that hold the physical body intact. These are represented as attributes in the external mind and character of man.

Attachment, for instance, holds our cells together; it is also the root of much suffering, because attachment to material objects or people keeps man's awareness externalized, incapable of expressing itself in full freedom. Man who is caught in the magnetic forces of the third dimension of the mind is prone to resentment. Not being able to cognize various fears as they occur, he stores them up into a conscious resentment of all threats to the false securities found in attachment. Resentment burrows deeply into the outer subconscious layers, undermining much of a person's creative endeavor. The reactionary conditions resentment is capable of agitating are subconscious and cast many shadows over clarity of perception for long periods of time.

Those who resent are often jealous, another shadow or character weakness which stems from feelings of inferiority, a limited view of one's inner self. After one burst of eftya has occurred, the force fields of attachment, resentment, and jealousy are shattered. As increased control of awareness is gained, an expanded consciousness is maintained which frees man little by little from ever again generating the magnetic holds consuming his consciousness in these shadows.

When man allows his external thinking and action to settle into uncreative static conditions, pressures build up, and the undisciplined subconscious releases itself to anger, an emotion which renders a man blind to the existence of inner light in any degree.

Fear is another shadow which causes man to be unable to face a critical moment, even in the intimacy of his deepest meditation. But fear is a protective process of the instinctive mind, which allows time to avoid temporarily what must later be faced. Fear, an intense force in the mind's structure, as well as the body's, must be handled positively, for when man thinks under the shadow of fear he causes his fears to be manifest. The flickering shadows of worry brought on by allowing awareness to jump irrationally in the external mind from one subject to another, never focusing on any one point long enough to complete it, must be handled through disciplining the flow of awareness in the external mind. Worry provokes the darker shadow - fear. Fear, when disturbed, causes anger, resentment, causes a jealous nature. Hence, the constant play of awareness between eftya, and the shadows.

By becoming conscious of the way in which the mind operates in even a small degree, the young aspirant to light finds it easy to fold back the shadows into shafts of clear white light.

Eftya Ookanashum

When we are in ideal surroundings in the rehnam, we can balance the passive and the active currents of the body - the physical energies of the body and the intellectual thought energies. First, do the simple pranayama of breathing easily in and out in an even rhythm, nine beats to the inhalation, hold one beat, and nine beats to the exhalation, hold the breath for one beat. This steady rhythm will soon begin to transmute the thought energies and forces and you move into the state of pure awareness aware only of itself.

As the thought energies become quieted and regulated, you will hear a ringing about an inch above the right ear. This is the sound of the nerve current of the thought energy. And as the body energy becomes quieted and regulated through sitting quietly, you will hear a ringing about an inch above the left ear. This is the nerve sound of the physical energies of the body, slightly different from the tone of the thought energy. The direction of the thought energy flow is up; whereas the body energy flows downward. When the energy in the two is balanced, a circle is formed, creating a force field in which the pure life force flowing through the spine and out into the nerve system is regulated.

Now, to bring the life force into power, listen to both tones simultaneously. It may take you about five minutes to hear both tones at the same time. Next, follow both tonal vibrations from the ears into the center of the cranium, where they will meet and blend into a slightly different sound, as two notes, say an "A" and an "E", blend into a chord. The energy of these two currents is then flowing in a circle, and you will enter the golden yellow light of the life force current. Play with this light and bask in its radiance, for in it is your bloom. The unfoldment progresses from a golden yellow to a clear white light. Should you see a blue light, know that you are in the thought current. If you see a pink light, that is the color of the body energy. Just disregard them and seek the white light, in the tone of the combined currents until finally you do not hear the tone anymore and you fully burst into the clear white light. Thus you enter intense experience of awareness aware only of itself, on brink of the Absolute. Samadhi with seed or consciousness, which is the culmination of this particular practice in contemplation.

After doing this for a period of time, you will find that the exterior world will seem transparent and unreal to you. When this happens you have to learn to bring your consciousness back through meditation deliberately into the processes of inner knowing and thought, and back into the exterior world through concentration, to make the exterior world seem real again.

Now is the time for students who have worked diligently in concentration and meditation and in clearing up personal problems to enjoy the contemplative life and be happy in their attainment of the bliss that is their heritage on earth.

Glossary

Actinic: Self-effulgent, having the quality of radiant energy, of subtle inner mind.

Actinic Love: Self-effulgent overflowing love for all humanity.

Actinodic: Having the property of both actinic and odic forces, or of actinic force piercing the odic force fields.

Advaita Yoga: Non-dualistic philosophy of the Hindu Vedas. Man is not man, man is God.

Adept: One who is practiced and has a certain amount of attainment.

Aquarian Age: Time period defined by planetary configuration, influencing the mind of man.

Awareness: Man's individual sense of perception.

Catalyst-Teacher: A teacher who inspires the student to practise and change.

Consciousness: That which pervades the mind-form.

Dawf: Confused subconscious state of mind. Awareness revolving within deep problem areas, unable to loosen itself, out of touch with the superconscious mind.

Dawmf: Experiencing the world, its values, and objects as real and permanent. Awareness being totally content in this state of consciousness.

Eekaef: Intense experience of awareness aware only of itself, on brink of the Absolute. Samadhi with seed or consciousness.

Eftya: Brilliant transparent clear white light as seen during deep contemplation.

Emkaef: Self-Realization. Awareness aware only of itself, dissolving. Only the Self remains.

Guru: An enlightened teacher of the Classical Yoga system of Self-Realization.

Initiate: One who has been accepted as a personal disciple of the guru.

Innerversity: Coined word implying the activity of meditation or learning from the inner world of consciousness.

Kaef: Pure awareness, aware only of itself.

Kalebasa: Breath; breathing exercise for meditation, pranayama. Breathing nine counts in, holding one, nine counts out, holding one, eyes crossed looking at the nose, counting on the heartbeat.

Kammakadeesareh: Crown chakra. There are seven chakras, or subtle force centers connected to the major nerve plexus of the central nervous system. Chakra in Sanskrit means wheel, as the motion of these force centers can be seen as rotating wheels of energy. The crown chakra, or saraswara, is situated at the top of the head and is said to have 1008 petals which symbolize the different powers or aspects of the mind.

Kanef: Contemplative life-style.

Karmic: Of karma, the cycle of action and reation which causes the experiences and encounters of one's lifetime.

Karehana: Physical energies of the body.

Kashumlinga: Chakra. A force center within the psychic body of man.

Mind: Mind is form ever creating form, preserving form, creating new forms, and destroying old forms.

Natya: Student, sishya, chela of a guru.

Nefmem: Private chapel for meditation in the home.

Odic: Having the property of magnetic, reflected energy of the gross mind.

Ookanashum: Assignment given by the guru to his natya, the working through and final accomplishment of which helps the natya arrive at full control over the flow of awareness.

Rishi: Profound mystic or sage.

Simmereh: Cause and effect principle of karma.

Simshumbese: Pure life force flowing through the spine and out into the nerve system.

Tyaasem: Four meditations periods of Kanef. Held daily at 6 a.m., 12 noon, 6 p.m., and 12 midnight, A time for contemplation and chanting shum.

Vumtyaoode: Intellectual thought energies.

Appendix

SEVEN DIMENSIONS OF THE MIND

SEVENTH DIMENSION
Awareness expanded into endless innerspace.

SIXTH DIMENSION
The rarefied area of mind where forms
are conceived of inner sounds and colors.

FIFTH DIMENSION
Awareness of forms in their totality
in progressive states of manifestation.

FOURTH DIMENSION
Awareness cognizing the interrelated forces
of the fifth, fourth and third dimension.

THIRD DIMENSION
The interrelated magnetic forces that exist
between people and people and their things.

SECOND DIMENSION
All physical objects that you can see and touch.

FIRST DIMENSION
The inside that you can not see or touch of physical objects.

Partager cet article

20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 18:15

Cliquez sur le lien pour voir ou acheter un de mes 5 nouveaux livres de chez Editexte.

5 nouveaux livres en ligne (septembre 2014)

Partager cet article

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 12:55

Le livre est disponible sur Internet

auteur Baptite De Pape

et le documentaire (film) en francais du meme auteur

sortira le 7 octobre 2014 vendu en ligne

voir l'original anglais www.thepoweroftheheart.com

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 13:23

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:59

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:45

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 12:33

Bonjour les ami(e)s,

En juin dernier, j'ai eu l'occasion de rencontrer Lilou Mace en Californie dans le cadre de notre livre "Quel serait l'avenir de l'humanité si..." . L'entretien n'est que de 36 min. alors prenez le temps de l'écouter et de laisser vos commentaires ou de dire si cela vous a plu en cliquant sur le bouton "like". N'hésitez pas à le partager avec vos proches.

Voici le lien de la télé de Lilou: http://www.lateledelilou.com/Quel-serait-l-avenir-de-l-humanite-si_a1475.html
et le lien de Youtube: www.youtube.com/watch?v=DuTfrJvT-hQ

Le livre a été publié aux éditions Ariane et il est maintenant disponible en version électronique chez Amazon ou directement du site d'Ariane: http://www.editions-ariane.com/boutique/livres-numeriques/256-quel-serait-l-avenir-de-l-humanite-si-9782896161604.html

Pour la joie du partage
Amicalement
Carmen

Sur cette photo Mon pere de 89 ans Carmen Fromen (auteure) et moi, au au lancement du livre de Carmen Fromen.
Sur cette photo Mon pere de 89 ans Carmen Fromen (auteure) et moi, au au lancement du livre de Carmen Fromen.

Sur cette photo Mon pere de 89 ans Carmen Fromen (auteure) et moi, au au lancement du livre de Carmen Fromen.

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog